Sign in
Download Opera News App

 

 

En 2025, Alfred Guéméné rassure :"Ouattara ne se représentera plus", ce qu'il dit de Bédié et Gbagbo

Une fois de plus, le débat sur les ambitions des ‘’trois grands’’ de la vie politique Ivoirienne, en l’occurrence, Henri Konan Bédié du PDCI-RDA, Laurent Gbagbo du PPA-CI et Alassane Ouattara du RHDP, promet d’être l’une des plus grosses intrigues de la présidentielle de 2025.

Pour le scrutin d’Octobre 2020, la crise sociopolitique qui l’avait entouré, avait été déclenchée, l’on s’en souvient par l’annonce par le chef de l’état sortant, de sa décision de briguer pour une troisième fois, la magistrature suprême. Une décision jugée anti-constitutionnelle par l’opposition, alors que du côté du pouvoir, cette nouvelle candidature de l’homme fort d’Abidjan, était justifiée par la modification constitutionnelle de 2016, qui remettait selon ses juristes, les compteurs à zéro.

12 mois après la fin de la crise électorale de 2020, les calculs semblent déjà très avancés au sein du Front Populaire Ivoirien (FPI) de Pascal Affi Nguessan, où on table visiblement déjà sur un désistement des ‘’Vieux loups’’. Dans qu’il accordait ce Lundi 22 Novembre à Netafrique.net, publiée ce Mardi, le vice-président du FPI en charge des relations avec les partis politiques et les syndicats, Alfred Guéméné s’y montrait optimiste dans ses spéculations sur les chances de victoire de son candidat en 2025.

‘’Il n'y a plus de poids lourds dans le corpus politique ivoirien. Le seul poids lourd, c'est bel et bien Ouattara qui, de toute évidence, ne se représentera plus. Sa position est connue sur cette question. Et ceux à qui vous faites allusion ne se présenteront pas non plus, vu les dispositions constitutionnelles souhaitées et attendues en 2022. Toutes les forces sont quasiment identiques. Les chances des uns et des autres aussi’’, suppurait-t-il avec assurance.

Certes, dans son entretien publié par Jeune Afrique le 2 Septembre dernier, les propos du numéro 1 Ivoirien semblaient aller dans le schéma envisagé par Alfred Guéméné, puisqu’il déclarait : ‘’Pour 2025, je prendrai la décision appropriée le moment venu. Cela dit, ma position est connue, puisque je l’avais exprimée en mars 2020…’’.

Cependant, au regard de l’évolution tendancieuse des événements en 2020, l’on n’est certainement pas à l’abri d’un changement de trajectoire de dernière minute. Tout comme pour Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo d’ailleurs dont Guéméné ne croit pas en la candidature, mais qui semblent pourtant bien cramponnés à leur statut de leader incontesté de leurs partis politiques respectifs.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara alfred guéméné pascal affi nguessan ppa-ci rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires