Sign in
Download Opera News App

 

 

Le Professeur Jean-Francis Ekoungoun censuré sur un réseau social pour sa chronique littéraire

Il est maître de Conférences à l'université Alassane Ouattara de Bouaké. Comparatiste, généticien et histoirien de la littérature, il est très présent sur les réseaux sociaux notamment sur Facebook où il publie régulièrement des chroniques littéraires. Lui c'est le Professeur Jean-Francis Ekoungoun. 

Depuis hier lundi 26 avril 2021, il a été censuré par le réseau social pour publication "contraire aux standards de la Communauté". Ladite chronique est intitulée "Le roman du COVID-19" (une histoire littéraire des romans pandémiques). La première de cette chronique présentait le roman "Les yeux des ténèbres" de l'auteur Dean Koontz paru en 1981. Cette œuvre prédisait qu'un virus bactériologique (Wuhan-400) fabriqué dans un laboratoire à Wuhan allait menacer la planète "aux alentours de 2020". 

Voici un extrait de la chronique du Professeur Ekoungoun : "Les Yeux des ténèbres de l’auteur américain Dean Koontz, paru en 1981 puis réédité en 1989 et 2008. Au fil du récit, en effet, le lecteur apprend qu’une arme bactériologique (Wuhan-400) de type viral causant une sévère pneumonie a été fabriquée dans un laboratoire chinois dans la banlieue de la ville de Wu-Han. Créée à l’origine pour éliminer des dissidents, elle va faire peser une véritable menace sur les habitants de la planète. Son créateur chinois va ensuite collaborer avec les services secrets américains afin d’élaborer un vaccin." Ce roman est devenu un best-seller partout dans le monde et a été vendu à des millions d'exemplaires.

La question qu'on se pose est pourquoi le Professeur Alger Ekoungoun a été censuré par le réseau social Facebook ? Que veut-on cacher au monde qu'on ne le sait pas déjà ? Le débat sur l'origine et la gestion de la pandémie est loin d'être terminé dans le monde.

Notons que la pandémie du Coronavirus a débuté en 2019 en Chine dans la province de Wuhan.

FLV

Content created and supplied by: FrancisLeroyVanié (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires