Sign in
Download Opera News App

 

 

Séminaire de formation : les Sénateurs désormais outillés à l’évaluation des politiques publiques

Le Président du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio, lors de la rentrée solennelle de la Chambre Haute du Parlement, le 13 avril 2021 dernier, a indiqué au cours de son discours d’orientation, que la session ordinaire 2021 était placée sous le sceau de l’évaluation des politiques publiques. Cela, il est entrain de le traduire dans les faits. Ainsi ce  mercredi 28 avril 2021, les 95 sénateurs ivoiriens, accompagnés de 20 membres de la Direction de la législation et du contrôle et 8 du personnel administratif, sont à l’école. Ce, pour être outillés à l’évaluation des politiques publiques.

A l’ouverture des travaux, la vice présidente Sara Sako Fadiga, au nom du président Ahoussou, a présenté les enjeux d’une telle session de formation pour l’Institution parlementaire « Si depuis 2019, le vote de la loi et le consentement à l’impôt sont des réalités tangibles au sein de notre Institution, et le contrôle de l’action gouvernementale dans une moindre mesure, l’évaluation des politiques publiques demeure un chantier non encore exploré auquel notre Institution devrait pouvoir s’atteler… »,  a-t-elle souligné avant d’ajouter « Cette formation fait partie des missions des sénateurs et du Sénat. Il était très opportun aujourd’hui qu’on puisse avoir une telle formation…nos attentes sont très nombreuses après cette formation nous serons bien outillés pour défendre ces questions que nous avons traitées aujourd’hui, s’agissant des politiques publiques… »

Appelant les Vénérables Sénateurs à une assiduité à ces deux jours de formation, Sara Sako de lancer cet appel « Je voudrais donc vous recommander une attention toute particulière et une participation active à ces travaux afin que l’évaluation des politiques publiques soit une réalité concrète », a-t-elle fait noter avant de faire ce rappel important du discours d’orientation du Président du Sénat, qui disait « Il vous souviendra qu’à l’occasion de mon discours d’orientation prononcé ce jour, J’avais insisté sur le fait que nous devrions, pour cette année 2021, au moins garder le cap, au plus faire mieux que ce que nous avions déjà accompli de 2018 à maintenant. »

Dr Coulibaly Mamadou, directeur exécutif du Réseau ivoirien de suivi et d’évaluation (RISE), a, face aux hommes des médias relevé « qu’une politique publique c’est d’abord l’ensemble des actions que le gouvernement adresse à l’endroit des citoyens pour leur permettre de vivre dans un environnement sain et aussi jouir de tout ce qui est biens culturels et en même temps leur permettre de s’épanouir », avant de saluer cette mission régalienne des Sénateurs qui depuis 2016 est inscrit dans la Constitution en son article 93 « Les sénateurs sont mis au cœur de cette activité voilà pourquoi nous en tant que spécialistes des question d’évaluation des politiques publiques, avons échangé d’abord sur les questions des ODD, et aussi dans une seconde partie redéfinir la notion de politique publique et dire comment se fait l’évaluation de ces politiques publiques là et partager avec eux quelques outils qui leur permettront de pendre cette indépendance et d’être des experts en leur sein pour pouvoir conduire l’évaluation des actions publiques en toute aisance »

Aussi, indiquant quelques principes en matière d’évaluation des politiques publiques il a fait savoir « Les principes de l’évaluation : aucune évaluation ne peut se faire en dehors des cinq principes tracés par le cadre de l’appui et de l’aide au développement de l’OCDE, il s’agit de l’analyse de la pertinence, l’analyse de l’efficacité, de l’analyse de l’efficience et de l’impact, l’ensemble des changements apportés par une politique publique sur les bénéficiaires qui ne sont rien d’autre que les populations et aussi la question de la durabilité. »

Directeur de la législation et de contrôle (Dlc) du Sénat, Amangoua Georges, de revenir surs les attentes majeures dudit atelier « A la fin de cet atelier les sénateurs doivent être à mesure d’appliquer l’évaluation dans leurs activités non seulement professionnelles au Sénat mais dans leurs activités quotidiennes de chaque jour. Les sénateurs devraient être capables d’assurer désormais leur mission de suivi-évaluation de manière parfaite et excellente. Disons à examiner le budget programme qui est présenté chaque année… »

Il est bon de rappeler que dès l’adoption de la résolution portant son règlement le 26 juin 2019, validé par le Conseil constitutionnel et la mise en place de ses organes, la nouvelle Institution parlementaire a entrepris une série de sessions de renforcement des capacités ayant pour cibles le personnel administratif et les sénateurs afin de leur permettre d’accomplir avec efficacité et efficience, toutes leurs tâches et missions

Eugène YOBOUET

Content created and supplied by: Eugy_Yobouet (via Opera News )

Jeannot Ahoussou Président du Sénat Sénateurs

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires