Sign in
Download Opera News App

 

 

Pulchérie Gbalet racontée par le Ministre Ahoua Don Melo, son ancien patron du BNETD

Photo Archives/Pulchérie Gbalet

Le Ministre Ahoua Don Melo se dit fier d'avoir eu comme collaboratrice, Mme Pulchérie Edith Gbalet, la présidente d'Alternative Citoyenne Ivoirienne(ACI). Il l'a décrit comme une grande dame qui a de la poigne et très dévouée. Il la trouve comme un grand talent que la Côte d'Ivoire bafoue. 

En effet, à la faveur de la cérémonie de bienvenue organisée en son honneur le dimanche 10 octobre à Cocody, le ministre Don Melo n'a pas tarit d'éloges à l'endroit de cette dame qui fut sa collaboratrice au Bnetd :

"(...) Je voudrais saluer ici une grande dame, Mme Pulchérie Gbalet. La petite Pulchérie Gbalet comme je l'aimais l'appeler parce que je l'ai vue toute petite quand elle travaillait avec moi au Bnetd. Petite mais grande de talent. C'est une dame de grandes missions. C'est elle que j'envoyais dans les pays lorsque les missions étaient difficiles. Je l'ai envoyée au Congo, au Cameroun et dans bien d'autres pays pour aller accomplir des missions difficiles. Une dame comme Pulchérie, on l'arrête parce qu'elle milite pour la défense des droits de l'homme. On l'emprisonne parce qu'elle lutte pour la cause de la société civile. Voyez-vous ça ! Elle est même renvoyée du Bnetd, et je ne sais même plus comment elle arrive à vivre. Un talent comme Pulchérie, on ne la néglige pas. Je suis sûr que si elle quitte la Côte d'Ivoire pour un autre pays, c'est certain que ce pays va l'employer parce qu'elle a de l'expertise" a raconté l'ancien DG du Bnetd.

A l'en croire, la Côte d'Ivoire n'a pas encore compris qu'il faut faire le choix des meilleurs talents pour préparer la souveraineté de ce pays:

" Il faut quitter dans les histoires de" Je fais appel à celui-ci ou celui-là parce que c'est mon parent, il est de mon ethnie, il est de ma religion, il est de mon parti politique. Il faut quitter dans cette manière de faire et promouvoir des talents. C'est en le faisant ainsi que nous bâtirons une souveraineté nationale, économique parce que la Côte d'Ivoire regorge des talents qu'on étouffe. J'ai tourne dans le monde entier. Et j'ai vu de jeunes ivoiriens qui ont des grandes compétences. On a peur de les appeler parce qu'on pense qu'ils vont prendre leurs places" a-t-il deploré.

José TETI

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

cameroun don melo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires