Sign in
Download Opera News App

 

 

PDCI/Zone Est, Diop Aminata aux délégués: «La victoire du Pdci repose sur vos épaules»

Le Président Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA), a mis ses lieutenants, depuis la base au sommet du parti, en missions de réflexion pour la reconquête du pouvoir d’Etat en 2025 et le conserver de façon durable pour le bonheur des Ivoiriens. Et la réussite de cette ambition du parti fondé par Félix Houphouët-Boigny repose sur les épaules des délégués départementaux et communaux, selon Aminata Diop, émissaire du parti à Grand-Bassam.

C’est pour relever ce défi que les délégations Pdci-Rda de Grand-Bassam 1 et de Grand-Bassam 2 (Bonoua) ont accueilli leurs pairs du Grand Est, à l’occasion de la restitution des travaux des séminaires éclatés, le samedi 31 juillet 2021 à l’espace Blue Lagoon, à Grand-Bassam.

Diop Aminata, secrétaire exécutif chargée des Affaires sociales, Emmanuel Kouassi-Lenoir, secrétaire exécutif chargé de la Sécurité et Akpoué Jeanne, membre du Bureau politique, commis par la direction du parti pour recueillir toutes les synthèses produites par les différentes délégations ont fait leur travail.

Mais avant, le vice-président du Pdci, Georges Philippe Ezaley, secrétaire exécutif chargé des Relations avec les partis politiques, délégué de Grand-Bassam 1 a souhaité la bienvenue à tous, en son nom et au nom du délégué Pdci de Grand-Bassam 2, le maire de Bonoua, Jean Paul Améthier. « Nous sommes heureux de vous recevoir, "akwaba", bienvenue à Grand-Bassam. Soyez chez vous, que vous veniez de Bouna, de Bondoukou, ou d’ailleurs, nous sommes tous de la zone Est», a-t-il dit.

Mme Diop Aminata a rendu hommage aux délégués. «Vous êtes la clé du succès du Pdci-Rda. La victoire du Pdci repose sur vos épaules. Nous sommes très heureux de nous retrouver devant un parterre de valeureux militants de la zone Est. Nous sommes dans une zone d’hommes debout, des hommes qui n’ont pas peur, des hommes inflexibles pour l’instauration de la démocratie dans notre pays », a-t-elle dit.

Puis, la cheffe de mission qui a toutefois déploré quelques absences, a ensuite livré son discours d’orientation qui tire son essence de la vision du président Henri Konan Bédié. Il se résume en 6 points dont le 1er est « la remobilisation de toutes les structures du parti pour relever les grands défis à venir » et le point 4: « la mise en place de dispositifs stratégiques nouveaux en vue d’anticiper sur les événements et les enjeux du futur ».

Les porte-paroles des départements se sont succédé au micro pour faire, dans un bref exposé, le résumé de leur synthèse, comme souhaité par Mme Diop Aminata.

Le ministre Amadou Ouattara pour Nassian, Kossonou Honoré pour les 8 délégations de Bondoukou ; Mme Idy Adjoua, pour Abengourou, Ehouman Tanoh pour Agnibilékrou, Yao Paul au nom de Bétié, Anoma Magloire pour les délégations d’Aboisso, Assémian Kablankan Loriko pour les deux délégations d’Adiaké, Jean Paul Améthier pour les deux délégations qui reçoivent (Bassam et Bonoua).

Jean Paul Améthier a rappelé que Grand-Bassam a mis en mission ses 21 sections pour répondre aux 128 questions. Bonoua, avec ses 13 sections, a usé de commissions (Bureau politique, secrétaires de section, femmes, jeunes avec le concours des comités de base) pour faire le travail comme il se doit. Il a ajouté qu’au sortir de la synthèse des deux départements, 1050 réponses ont été données aux 128 questions. Puis, il a remis, à l’instar des autres porte-parole, tous les documents à M Kouassi-Lenoir y compris les travaux des 21 sections de Grand-Bassam. 

Dans son discours, Diop Aminata a, par ailleurs, abordé des questions d’actualité. Notamment le maintien en prison de 37 militants du Pdci-Rda dont N’dri Pierre-Narcisse, directeur de Cabinet du président Bédié. La solidarité dont fait preuve les militants du Pdci et qui doit se poursuivre. Car, a-t-elle recommandé, « il nous faut cultiver l’esprit de solidarité militante en chacun. Cela seul nous fera gagner nos combats ».

Elle a également parlé de la visite du président Gbagbo au président Bédié à Daoukro les 10 et 11 juillet 2021 et le discours du président du Pdci dont on retient plusieurs enseignements entre autres « la mise en place d’un nouveau projet démocratique dans notre pays, dénué de tous intérêts partisans par un dialogue franc et sincère ».

Mme Diop a insisté sur l’épineuse question des cotisations des militants « qui est un enjeu de survie et un principe bien connu de chacun d’entre nous : "Ensemble, nous serons plus forts" ». Surtout que « depuis 2 ans, a-t-elle indiqué, le Pdci-Rda n’a rien reçu des subventions de l’Etat ».

Pour Diop Aminata, «le temps est passé où une seule personne portait sur lui-même, le financement du parti… Il nous faut faire preuve de résilience et de solidarité, seuls moyens possibles pour que notre parti qui a su traverser toutes les tempêtes et les assauts des autres partis, survive et prenne le dessus ».

La crise énergétique, la question sécuritaire liée au djihadisme, aux "microbes", à l’orpaillage clandestin, à la vie chère, ont été également passés en revue par Mme Diop Aminata.

Aux termes des travaux, les militants du Pdci-Rda et le vice-président Ezaley, ont adressé une motion de soutien au président Henri Konan Bédié. « Nous apportons notre soutien total, entier au président Henri Konan Bédié pour tout ce qu’il est en train de faire pour remettre notre parti au pouvoir en 2025. Nous le félicitons et nous le soutenons dans sa démarche pour la réconciliation. Toute chose qui fera que le Pdci-Rda va diriger une Côte d’Ivoire unie, réconciliée et prospère », peut-on lire dans cette motion de soutien au président Bédié.

Ange-Nicaelle LYRANE et Diarrassouba Sory (Le Nouveau Réveil)

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

aminata diop bonoua henri konan bédié pdci

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires