Sign in
Download Opera News App

 

 

Renforcement des capacités de ses membres : La COVICI lance le projet LIANE 2

(M. Kanté Lassina PCA de la COVICI micro en main, à sa droite Dr Kouassi Assanti Olivier, représentant du ministre de la réconciliation et de la cohésion nationale)

La Confédération des organisations des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire (COVICI) a procédé ce mardi 18 mai 2021, au lancement du projet Leadership et initiatives des acteurs non étatiques LIANE) 2, relatif au renforcement des capacités des organisations membres. Cette cérémonie s’est déroulée au siège de la Conférence épiscopale et régionale de l’Afrique de l’ouest (CERAO) dans la commune de Cocody.

Le projet LIANE 2 ou le projet de « Renforcement des capacités des organisations membres de la COVICI sur la gouvernance associative et la gestion de projets axés sur la cohésion sociale » est financé par l’Union européenne.

Selon M. Kanté Lassina PCA de la COVICI, ce projet vise notamment l’amélioration du cadre juridique et institutionnel qui régit le fonctionnement des organisations de la société civile (OSC) en Côte d’Ivoire, le renforcement du dialogue et la participation de ces OSC, afin qu’elles deviennent des interlocuteurs reconnus, informés et compétents pour participer à la gestion de l’espace public et au renforcement de la démocratie.

Concernant son domaine de compétence, le premier responsable de la COVICI déclare que « Le rôle de la société civile est de contribuer fortement à la gestion pacifique des conflits, la réparation des victimes mais aussi à travailler à garantir la non-répétition de ces actes violents ». Car dira-t-il, créée en 2013, la faitière qu’il dirige œuvre entre autres pour défendre les droits des victimes à la justice et à la réparation, faire des plaidoyers pour l’amélioration des conditions de vie et de réparation des victimes, et sensibiliser à la non-violence, à la cohésion et à la Paix.

Cependant, il relève que la réussite des missions que s’est assignée sa structure, passe nécessairement par le renforcement des capacités de ses organisations membres, en matière de gouvernance associative, de promotion et de défense des droits de l’homme, de gestion des projets et de contrôle.

A en croire Kanté Lassina, il s’agira in fine, de donner des outils en termes de connaissances au niveau des droits de l’homme, de la gestion des projets, des lobbyings et des techniques de plaidoyer à ses associations et différents relais sur le territoire. Ainsi, en liant les plaidoyers à des projets, ses associations et relais pourront sortir les victimes de leur état de vulnérabilité, tout en les emmenant à s’inscrire dans le programme de réconciliation et de cohésion nationales.

Invité à prendre la parole, Dr Kouassi Assanti Olivier, représentant du ministre Kouadio Konan Bertin en charge de la réconciliation et de la cohésion nationale, a dit que ce projet vient à point nommé, parce que « le pays est engagé en ce moment dans un processus de réconciliation et de cohésion nationale que nous souhaitons irréversible », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter « Chacun doit donc jouer sa partition », non sans rappeler au PCA de la COVICI, le soutien sans faille du ministère de la réconciliation et de la cohésion nationale, car « ledit ministère a en charge la poursuite du processus de la justice transitionnelle dans notre pays, avec pour partenaires privilégiés, les victimes des différentes crises », a-t-il expliqué.

« M. le président du COVICI, nous vous encourageons à poursuivre de telles initiatives », a insisté Dr Assanti.

Y.K

 

 

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

covici lassina pca liane 2

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires