Sign in
Download Opera News App

 

 

Dr Sako Gervais : "il faut un référendum pour que le peuple se prononce sur le verrou d'âge à 75 ans"


Le Docteur Sako Gervais Boga, leader de la société civile de retour en Côte d'Ivoire depuis le 9 Juillet, s'est prononcé sur le plateau de la NCI au cours de la soirée de ce dimanche 22 Août 2021, en présence d'autres intellectuels dont Wakili Alafé de L'intelligent d'Abidjan et de l'historien Arthur Banga, au cours de l'émission politique NCI 360.


Abordant la question du scrutin présidentiel qui se profile à l'horizon 2025, Dr Sako Gervais a proposé une solution qu'on pourrait qualifier d'assez originale voire inédite. Pour mettre tout le monde d'accord au sujet du verrou d'âge pour les candidats à la présidentielle, il a demandé la tenue d'un référendum qui donnera au peuple de trancher : « il faut un référendum pour que le peuple se prononce sur le verrou d'âge à 75 ans. »


Renchérissant à la suggestion du Dr Sako Gervais, Wakili Alafé a estimé que la tenue d'un référendum n'est pas la bonne solution et que les textes devraient impérativement ramener le verrou d'âge à 75 ans, afin de rendre forclos les trois leaders du pays que sont Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo dont le leadership sur l'échiquier politique a été source de tension. Pour Wakili Alafé, l'organisation d'un référendum serait une grave erreur car il est certain que les pro-Ado, les pro-Gbagbo et les pro-Bédié voteraient contre la limitation d'âge afin de permettre à leurs champions d'être candidats.



Quant à l'historien Arthur Banga, il a dit être contre le verrou d'âge à 75 ans : « ce n'est pas à cause de ces trois leaders que d'autres candidats qui ont leurs âges devront se retrouver inéligibles. » L'intervenant a dit être pour la démocratie en citant des noms politiques occidentaux tels que Chirac et Joe Biden dont l'âge avancé n'a pas été un frein à leurs prouesses intellectuelles. Il a déclaré qu'il existe plusieurs personnalités de cet âge, partout dans le monde, même en gestion d'entreprises, qui ont fait leurs preuves de compétence mieux que ceux qui sont plus jeunes. "Si tout le monde est candidat, ce sera simplement au peuple de trancher", a terminé l'historien.

Ce débat est intervenu à la suite de la récente déclaration de Jean-Louis Billon qui a estimé qu'il était temps que les septuagénaires cèdent la place aux plus jeunes.


Quant à vous aimables lecteurs, quel serait votre avis sur la limite d'âge ?


LCB

Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

alassane ouattara côte d'ivoire l'intelligent d'abidjan laurent gbagbo sako gervais boga

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires