Sign in
Download Opera News App

 

 

Affi N'guessan reçoit des soldats retraités volontaires avant leur sit-in au Plateau

(Un ex militaire du 1er bataillon blindé de la Classe 2002-2A agressé par des inconnus)


Un collectif d'une centaine de soldats ayant bénéficié d'une retraite anticipée depuis 2017, a manifesté ce Jeudi 18 Novembre, dans la commune du Plateau pour exiger le payement de leur pension. 

Ces soldats qui ont reçu chacun une prime de 15 millions de francs CFA pour leur candidature à la retraite anticipée, peinent à rentrer en possession de leur pension, contrairement à leurs ex frères d'armes retraités. 

Après plusieurs rencontres et négociations infructueuses avec la hiérarchie militaire, ces soldats retraités au nombre de 1048 au total, ont décidé de passer à la vitesse supérieure avec des marches de protestation. 

Avant cette manifestation du jour, malheureusement empêchée dans un premier temps par des hommes armés non identifiés et en tenues civiles, puis par des éléments de la police nationale, ils ont été reçus à leur demande dans la soirée d'hier par Pascal Affi N'guessan, président du Front Populaire Ivoirien(FPI). 

Lors de ces échanges, il a été question pour le président du FPI de se saisir de leur dossier afin de le transmettre à l'exécutif ivoirien lors du prochain dialogue politique, comme ce fut le cas des ex exilés non reintégrés à la fonction publique, et celui des planteurs d'hevea. 

Malheureusement, sur la proposition de Pascal Affi N'guessan de sursoir à leur manifestation de ce Jeudi 18 Novembre, afin de mieux transmettre leur préoccupation au gouvernement, les militaires retraités ont opposé un refus catégorique.

Mais voilà qu'après l'échec de leur manifestation du jour , il accusent le président du FPI d'être à la base de leur malheur. <<...nous avions échangé hier avec le premier ministre Affi N'guessan qui nous demandait de sursoir à notre manifestation, chose que nous avons refusé...mais voilà qu'aujourd'hui, pour une manifestation pacique on nous envoie des microbes en tenues civiles armés d'armes blanches nous agresser et nos camarades arrêtés par la police ? ... notre pension de retraite est un droit non négociable...nous demandons aux chef de l'etat, au premier ministre et au ministre de la défense d'accepter de nous recevoir. Notre objectif n'est pas de créer des troubles dans notre pays... nous voulons juste avoir ce qui nous revient de droit... >> a déclaré Mono Elvis, l'un des meneurs de la manifestation du jour.

En reponse, H.P , l'un des proches collaborateurs de Pascal Affi N'guessan joint au téléphone afin d'en savoir davantage sur cette affaire, s'est voulu rassurant. <<...le président Affi n'était pas demandeur de cette rencontre. Ce sont les soldats retraités qui eux-mêmes par l'intermédiaire d'un collaborateur du président au sein de l'AFD ont sollicité son intervention auprès du gouvernement pour une suite favorable à leur dossier. Le président Affi en bon républicain ne pouvait que leur demander de sursoir momentanément à cette marche prévue aujourd'hui Jeudi, afin de lui donner le temps d'introduire leur dossier lors de la prochaine rencontre avec le gouvernement dans le cadre du dialogue politique... >>

Notons par ailleurs que la manifestations du jour au Plateau a enregistré plusieurs blessés et de nombreuses arrestations.

Pour rappel, suite aux nombreuses mutineries et dans le soucis de dégraisser une armée pléthorique et encombrante, due à l'intégration massive d'anciens rebelles au lendemain de 2011, le gouvernement ivoirien sous l'impulsion de l'ex premier ministre Hamed Bakayo avait décidé de verser une prime de départ volontaire à la retraite à hauteur de 15 millions de francs Cfa.

 

GLADION DAVID

Content created and supplied by: Gladion (via Opera News )

Plateau

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires