Sign in
Download Opera News App

 

 

Pour la réconciliation nationale : le ministre KKB séduit Amoin Koffi

De plus en plus présent aux cérémonies culturelles, le ministre de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, Kouadio Konan Bertin (KKB) se signale pour apporter sa contribution aux acteurs. Le natif de Lakota tisse sa toile après son apparition à la finale Miss Côte d’Ivoire.  

Vendredi 17 septembre 2021 au Musée des cultures contemporaines Adama Toungara (Mucat) d’Abobo, le ministre s’est illustré par le canal de son représentant, M. Doh, conseiller technique au sein de son département. L’émissaire de KKB a exprimé ses vifs encouragements à la comédienne Amoin Koffi, promotrice du Festival International parole de conteur. Il a saisi cette tribune pour annoncer la volonté de son département à œuvrer pour la paix à travers la 7é édition du festival qui se déroulera du 10 au 13 septembre 2021 à Abobo et dans des sites d’Abidjan. 

« Nous avons eu la chance d’être bercés par les contes dans notre enfance. Le conte véhicule des valeurs qui ont disparu aujourd’hui dans la société, dans les institutions. Sans le respect, on bascule dans l’anarchie et la guerre », a déclaré le représentant du ministre KKB. Il s’est également réjoui de l’organisation du festival qui s’inscrit selon lui, dans la droite ligne du renforcement de la cohésion sociale.

« Nous saluons l’organisation de ce festival qui fait l’apologie du conte. Le conte est un vecteur de transmission de valeurs. Abobo, c’est la solidarité et le partage. D’aucuns diront que Abobo, c’est la guerre. Mais, je dirai plutôt Abobo, c’est la paix. C’est dans la paix qu’on peut avancer. Car, c’est nécessaire. La réconciliation passe par les artistes et les sportifs. Je tiens à marquer l’attachement du ministre à promouvoir et à apporter son appui à ce festival », a-t-il souligné. 

Après avoir expliqué que le conte est l’un des patrimoines culturels le plus utilisé en Afrique, l’ex-actrice de la série « Ma famille » a indiqué que le thème choisi à juste titre est : « le renforcement de la cohésion sociale et la paix »

Munie de ses pièces théâtrales sur la paix, Amoin a décidé de prendre son bâton de pèlerin pour fumer le calumet de la paix dans les écoles. Pour elle, cette randonnée scolaire permettra d’amener les enfants à aimer le conte. « Nous allons leur raconter de belles histoires qui parlent de la paix », dit-elle.

La comédienne-conteuse a annoncé la participation des festivaliers provenant du Benin, du Burkina Faso, du Togo, de la France et du Sénégal. La nuit du conte au village Kiyi et la formation des amateurs de conte sont aussi au menu de cette édition placée sous le thème de la lutte contre la covid-19. 

Fodé Sylla, directeur adjoint des services culturels et artistiques du Mucat, le prophète Israël Dessao, la mairie d’Abobo et sa jeunesse, une délégation de la Fédération national de théâtre de Côte d’Ivoire ont également traduit leur soutien au festival. 

Aimé Dinguy’s N.

Content created and supplied by: AiméDinguy's (via Opera News )

kkb koffi lakota

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires