Sign in
Download Opera News App

 

 

Procès de Soro et autres : l’ombre de Christ Yapi plane sur les débats

L’un des faits marquant de l’audience du mercredi 9 juin, c’est la présence quasi-physique du célèbre avatar dans les débats. Les accusés l’ayant régulièrement cité aux cours des interrogatoires. Au grand dam du Procureur de la République.

Le logo du fameux Christ Yapi qui trouble le sommeil à plus d'un en Côte d'Ivoire

« Soyons sérieux. Ce Christ Yapi a annoncé, il y a quelques jours la mort d’un haut magistrat (ndlr : le président du Conseil constitutionnel, Amadou Koné), alors qu’il n’en était rien… », s’était agacé, le Procureur de la République Adou Richard Christophe, comme pour ridiculiser le célèbre avatar en lui déniant tout crédit.

L’avocat de la défense, Me Souleymane Diallo venait d’évoqué une séance vidéo en date du 2 décembre 2020 dans laquelle l’avatar soutenait que Guillaume Soro serait arrêté aussitôt descendu d’avion après son long séjours en Europe. Contrairement à l’avis du chef du parquet de Première instance, l’avocat a estimé que cette révélation gardait tout son poids. A preuve, les partisans de l’ancien président de l’Assemblée nationale ont tous ou presque été mis aux arrêts, le 23 décembre au siège de Générations et peuples solidaires (Gps), à la Riviera, alors qu’ils s’apprêtaient à l’accueillir ce jour-là.

Tout au long de l’audience, Chist Yapi sera cité de façon claire ou allusive. C’est ainsi que le cadet de Guillaume Soro, Simon Soro ou l’ancien ministre Alain Lobogon, tous deux à la barre comme l’autre frère Soro, le Commissaire de police, Rigobert Soro et le Chef du Protocole, Souleymane Kamaraté, dit Soul To Soul, ont indiqué tous deux que l’information qu’ils avaient eu de Facebook leur indiquaient que les autorités aéroportuaires auraient refusé l’atterrissage à l’avion affrété  par l’ancien Premier ministre. Ils ont également indiqué que c’est par le biais de ce réseau social qu’ils ont su que Guillaume Soro a finalement atterri à l’aéroport d’Accra, au Ghana. Alain Lobognon a par ailleurs ajouté qu'il a appris, toujours sur les réseaux sociaux qu'un déploiement fort de 850 éléments de la police et de la gendarmerie aurait pris place à l'aéroport Félix Houphouët-Boigny. Il se rendrait à l'aéroport à l'heure prévue pour l'arrivée de Guillaume Soro quand il a constaté que la voie étaient bloquée au niveau du carrefour Akwaba à l'entrée de la commune de Port-Bouët. Ce qui a donné, selon lui du crédit sur l'information qu'il venait à peine de lire sur Facebook. Ce qui le décida à rebrousser chemin.

Avec cette publicité, à peu de frais, le carillon du générique des vidéos du célèbre avatar n’a pas fini de résonner en Côte d’Ivoire, dans les endroits  les plus inattendus et aux occasions les plus improbables. Christ Yapi, ce personnage virtuel fait même l’objet d’une plainte, en bonne et due forme, de la part d’un confrère dans une autre affaire. C’est dire que cet avatar prend sa place désormais dans le débat public

Théodore Sinzé  

Content created and supplied by: ThéodoreKoffiSinzé (via Opera News )

christ yapi guillaume soro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires