Sign in
Download Opera News App

 

 

Curage des caniveaux à Yamoussoukro : les jeunes du quartier Bahi donnent l'exemple

En Côte d'Ivoire, la salubrité est une préoccupation majeure pour les populations. Dans un environnement de plus en plus fréquenté, il incombe à chacun de faire le premier pas dans l'entretien de ce cadre de vie. Et ce cadre de vie si multiforme, présente parfois un visage quelque peu désespérant qui interpelle. C'est pour quoi, des mesures appropriées s'impose pour lui donner un aspect bien reluisant.

A Yamoussoukro, la jeunesse du Quartier Bahi a initié une opération "Grand Ménage" ce dimanche 12 septembre 2021 en donnant de son temps et de ses acquis. Munis de pelles, de pioches, de récipients, gants, bottes et d'autres outils appropriés, ils sont nombreux ces jeunes qui ont répondu à l'appel de leur président Ouattara Losseni. Cet appel consiste à se retrouver ce jour pour curer des caniveaux du quartier, quartier dans lequel vivent les membres de la RJFB (Renaissance Grande Famille du quartier Bahi).

"L'idée de curer les caniveaux est venue d'un constat, nous dit-il. Il ressort de nos sorties que l'eau coulait sur le goudron, ce patrimoine duquel nous devons prendre tous soins. Si nous laissons cette eau usée coulée sur le bitume sans réagir, ce goudron va également s'user et cette rue tant fréquentée va se dégrader à cause de notre inactivité, notre insensibilité. Nous avons donc entrepris d'agir pour rendre les environs beaucoup plus vivables. Cette initiative ne date pas d'aujourd'hui. Nous en avons curé d'autres. Ce dimanche c'est le tour de cette rue (avant-dernière rue du quartier Bahi)".

Selon le président, cette action va donner un environnement sain aux populations. Forte de plus de trois cent membres, son association entend étendre son dynamisme au-delà du curage, au-delà de l'entretien des rues du quartier.

Débutée à 07h30, le curage de ces caniveaux se déroule le long de toute cette journée avec la satisfaction des membres pour cet effort citoyen. Les jeunes de ce quartier qui abrite l'espace Môfaitai, expriment leur enthousiasme quant à l'accomplissement de cet acte qui demeure pour eux un devoir, leur pierre à l’édifice. Accompagnés dans cette activité par un opérateur de la salubrité de la ville, cette jeunesse a tout aussi l'encouragement des habitants. Comme le dit l'adage : "Il faut oser", Les jeunes du quartier Bahi ont osé, et cela en valait bien la peine."L'assainissement n'est pas seulement le problème de la collectivité, nous dit Monsieur Losseni. C'est d'abord et surtout le problème des riverains. Nous devons nous impliquer davantage dans l'entretien de notre environnement pour éviter des maladies liées à la pollution."

Ici comme dans d'autres quartiers de la capitale politique, les jeunes se préoccupent de la propreté de leurs cités.

Vivement que de bonnes volontés aident à la pérennisation de telles actions de portée environnementale et sociale.

Petanlan.

Content created and supplied by: Petanlan (via Opera News )

côte d'ivoire yamoussoukro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires