Sign in
Download Opera News App

 

 

Léon Monnet:"le retour de Laurent Gbagbo ne doit pas inquiéter les autorités"

Léon Emmanuel Monnet, Coordonnateur du Comité opérationnel d'organisation du retour de Laurent Gbagbo samedi 15 mai à Yopougon


Léon Emmanuel Monnet a rassuré samedi 15 mai depuis Yopougon les autorités ivoiriennes à ne pas avoir des appréhensions quant au retour de Laurent Gbagbo. " Le retour de Laurent Gbagbo ne doit pas inquiéter les autorités", a indiqué le coordonnateur du Comité opérationnel d'organisation du retour de l'ex-Président Ivoirien au cours de la rentrée politique du mouvement panafricain "Afrique Ma Patrie(AMP)" à l'espace Tantie Margo. 

 "Mobilisation sans précédent en Côte d'Ivoire pour l’accueil de Gbagbo" est la consigne autour de laquelle la cérémonie a eu lieu. Elle était placée sous le parrainage de Léon Emmanuel Monnet. Le coordonnateur général de l'accueil de Laurent Gbagbo a mis en relief les qualités de paix de l'ex-Président ivoirien. Aussi a-t-il insisté que son retour ne devrait pas être source de peur pour le régime Ouattara.

Président de la rencontre, le professeur Georges-Armand Ouégnin président d'EDS, député de Yopougon et Nestor Dahi, leader de la jeunesse du FPI, le parti de Laurent Gbagbo ont, eux aussi, rassuré le palais d'Abidjan. Le secrétaire national de la JFPI a appelé le pouvoir au calme "car Laurent GBAGBO est un homme dont l'esprit de paix est éprouvé. Il rentre dans son pays pour sceller la réconciliation". Il a donc exhorté les autorités a ne pas interdire les meetings à vocation de mobilisation des populations en vue de son accueil.

Samedi 15 mai, la préfecture d'Abidjan a interdit un meeting du FPI Port-Bouët prévu dans un stade à Gonzagueville. L'Association des victimes de guerre de Côte d'Ivoire dirigée par Issiaka Diaby avait, elle aussi, programmé une réunion au même lieu. Celle-ci a été aussi interdite pour des risques d'affrontements et de troubles à l'ordre public. 

Des observateurs voient dans ce scénario les signes de nombreux rendez-vous indésirables aux yeux du pouvoir, rendez-vous dont le plus attendu est le retour de Laurent Gbagbo. L'ex-Président ivoirien a été définitivement acquitté le 31 mars par la CPI des crimes de guerre, crimes contre l'humanité. Son retour est attendu avec ferveur par ses partisans et de nombreux autres Ivoiriens mais il semble redouté par les autorités.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

emmanuel monnet laurent gbagbo léon monnet panafricain afrique

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires