Sign in
Download Opera News App

 

 

Un soroïste à l'endroit de Ouattara : "il avait lui aussi appelé au boycott actif en 1995 et en 2000"

Dans l'interview qu'il a accordée au journal Jeune Afrique (JA), et parue dans sa dernière publication, le Président de la République (PR), de Côte d'Ivoire, Alassane, est revenu sur le boycott actif lancé par les partis d'Henri Konan Bédié et de Laurent Gbagbo, à l'occasion des dernières Présidentielles d'octobre 2020.

A cette occasion, le numéro un Ivoirien n'a pas caché sa réception à l'endroit des deux opposants et estimé que cette action fut irresponsable de leur part.

C'est cette sortie qui a suscité la réaction d'El Hadj Mamadou Traoré, Conseiller Spécial de l'ancien Chef du Parlement Ivoirien, Guillaume Soro, actuellement en exil hors du pays.

Sur sa page Facebook "El Hadj Mamadou Traoré", le compagnon de lutte politique de Soro, a publié, dans la soirée du lundi 27 Septembre 2021, à titre de rappel au Président Ouattara ce qui suit :

<< Dois je lui rappeler qu'en 1995,dans le cadre du Front Republicain avec le Woody de Mama, il a appelé au boycott de l'élection présidentielle?

C'est ce boycott qui a été baptisé le "boycott actif.

Cela a occasionné plusieurs morts.

Dois-je encore lui rappeler qu'en Octobre 2000,il a appelé au boycott de l'élection présidentielle d'où il avait été exclu ?

Pire, il a demandé à ses militants d'aller prendre le pouvoir dans la rue. 

Cela a également occasionné plusieurs morts.>>

Pour le Conseiller Spécial de l'opposant en exil, que c'est contre Nzueba et le Woody de Mama qu'il a demandé ces boycott des élections. 

C'est pourquoi, il a poussé les questions suivantes ?:

<< N'est ce pas normal que ses victimes, à leur tour, lui rendent la pareille ?

Quand c'est pour boycotter l'élection des autres, c'est responsable. 

Mais quand on boycotte, lui son élection, c'est irresponsable.>>

Bassira.

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

côte d'ivoire guillaume soro laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires