Sign in
Download Opera News App

 

 

Le « héros national » rejoint sa terre natale ce jour : la dent de Patrice Lumumba restituée ce jour

C’est tout ce qu’il lui reste après que son corps ait été dissout dans une substance acide après son assassinat le 17 janvier 1961 au Katanga en République démocratique du Congo. Patrice Lumumba avait 35 ans à cette époque.

Une cérémonie sobre ce lundi 20 juin 2022, au palais Egmont en Belgique, a été marquée par la remise d’une relique – un minuscule morceau de dent – de Patrice Emery Lumumba, tout nouveau Premier ministre de la République démocratique du Congo après son affranchissement de la tutelle belge en 1960, en présence de proches. La remise a été effectuée par le Premier ministre belge Alexander De Croo.

Quand Patrice Lumumba fut assassiné par ses bourreaux parmi lesquels des témoignages concordants révèlent une complicité de l'Etat belge de l’époque, son corps a été tour à tour enseveli, exhumé, démembré pour être dissout dans de l’acide. Toutefois, une dent a pu être conservée et emportée en Belgique par Gérard Soete qui a participé à l’expédition punitive contre le héros de l’indépendance du Congo. C’est d’ailleurs Gérard Soete, policier belge, se confiant à une chaîne de télé, qui a décrit une scène ayant abouti à la conservation de la dent comme « trophée de chasse » à l’homme.

Près de 40 ans plus tard, la dent sera récupérée par les autorités belges chez un des proches de l’ancien policier pour être gardée en lieu sûr. Après des échanges au sommet, la relique est en cours de transfert en République démocratique du Congo.

« En 1960, Lumumba, quand il arrive au pouvoir, prononce un discours très virulent. Le roi Baudouin venait de prendre la parole pour exalter la grande œuvre de son grand-père Léopold II. S’en est suivi un discours soporifique de Joseph Kasa-Vubu le président. Lumumba prend alors la parole pour expliquer que cette indépendance a été arrachée de haute lutte par les Congolais qui ont souffert toutes les humiliations et brimades possibles et qu’il ne s’agit pas d’un cadeau de la Belgique. Ce discours est perçu comme un crime de lèse-majesté qui va conduire les officines belges ou américaines à l’écarter du pouvoir », analyse l'historien Alfred Tumba Shango Lokoho, professeur à la Sorbonne (Paris), dans les colonnes de tv5monde.com, le 24 décembre 2021.

 

Saint-Claver Oula

Content created and supplied by: Saint_Claver_Oula (via Opera News )

belgique katanga patrice emery lumumba

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires