Sign in
Download Opera News App

 

 

A Daoukro, des jeunes Malinké et Baoulé en parfaite symbiose pour le nettoyage de la ville

Daoukro où des incidents malheureux avaient éclatés lors de la marche contre le fameux troisième mandat du président Alassane Dramane Ouattara, est à nouveau bercer, depuis hier, dans un calme olympien. La vie reprend son cours; jeunes Dioula et Baoulé se parlent à nouveau et sont prêts à oublier ces fameux grabuges qui avaient ôté la vie à quelques personnes et fait de nombreux blessés. C'est ce que l'on a pu constater ce matin dans cette ville, symbole de la toute puissance de l'ex-président ivoirien Henri Konan Bédié. Les jeunes Dioula et Baoulé comme une seule et même famille se sont levés tôt ce matin et ont commencé à débarrasser la ville de tous les objets infâmes et immondes qui avaient servi aux manifestants durant le temps de la marche.

Aujourd'hui, le calme semble prendre le pas sur la cacophonie et la sagesse sur l'animosité. Daoukro est en paix et la joie se dessine à l'horizon. Certains auraient souhaité que la Côte d'Ivoire tout entière suive l'exemple de Daoukro afin de rendre la notion de paix une réalité formelle, indestructible. Qu'est-ce que la guerre rapporte aux citoyens ? Rien, si ce n'est la désolation et la ruine véritable. On peut toujours casser et demain essayer de reconstruire, mais sachons tous que la reconstruction n'est jamais chose aisée. Parfois, on a besoin que d'un seul petit marteau pour détruire tout un immeuble alors qu'on a besoin, le plus souvent, de machines de tout genre pour le reconstruire. Ayons à l'esprit que la paix est la seule liberté à laquelle nous avons droit.

Zirkov

Content created and supplied by: Zirkov (via Opera News )

Baoulé Daoukro Dioula

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires