Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire "étudiant brutalisé" par des gendarmes : la gendarmerie nationale fait des précisions

Dans la nuit du 18 au 19 septembre 2021, le jeune étudiant répondant aux initiales de T.I a été interpellé par des éléments de la gendarmerie nationale pour port illégal de tenue militaire et l'on aussitôt embarqué dans leur véhicule de patrouille.

Mais par la suite le jeune homme s'est retrouvé en dehors dudit véhicule de manière brutale et au même moment, un véhicule roulant à vive allure l'a percuté par la suite. Mal en point mais dans un état stable, l'infortuné se trouve actuellement au CHU d'angré afin d'y recevoir des soins.

Cependant, c'est les conditions dans lesquelles l'étudiant s'est retrouvé hors du véhicule de la gendarmerie qui suscite des interrogations. En effet suite à ce drame, plusieurs médias sociaux avaient expliqué que le jeune homme aurait été projeté de force du véhicule de patrouille par les gendarmes avant d'être percuté par un autre véhicule. Une hypothèse ayant soulevé une vague d'indignation de certains ivoiriens.

Informé de ce qui se racontait ça et là, la gendarmerie nationale par le biais de son commandant supérieur Apalo Touré a dans un communiqué publié hier 22 septembre 2021 tard la nuit, donné la véritable version de cette histoire.

Pour eux, c'est l'étudiant lui même qui a ''sauté'' du véhicule de la gendarmerie avant d'être percuté par un autre véhicule. Ayant constaté le drame, les éléments de la gendarmerie ont aussitôt ''porté assistance'' à l'étudiant jusqu'à son évacuation au CHU d'angré.

Le commandant supérieur après avoir dépêché une délégation au chevet du blessé, a aussi décidé d'ouvrir une enquête pour délimiter tous les contours de ce drame.

Par ailleurs, tout en souhaitant un prompt rétablissement au blessé, nous invitons les uns et les autres à s'approcher des services de communication de la gendarmerie nationale afin d'avoir la bonne information.

Content created and supplied by: parfait48 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires