Sign in
Download Opera News App

 

 

Séverin Nandjui (chef d'Anono) : “le directoire de la chambre des rois est géré par le pouvoir”

La date du retour du Président Laurent est désormais actée mais le format de son retour divise les têtes couronnées de Côte d'Ivoire. Si les rois et chefs traditionnels, sollicités par des émissaires de Laurent Gbagbo pour les préparatifs de son retour au pays, ont refusé de s'associer à la cérémonie d'accueil, ce n'est pas le cas pour ceux du peuple Atchan d'Anono avec à leur tête le Chef, Séverin Nandjui Djorogo. Après Tohe Blaise, président de l'Union des chefs traditionnels de la région du Guémon et Dagbolo Saye, Chef des Koulangos qui estimaient ne pas reconnaître la déclaration de Nanan Amon Tanoé, c'est au tour du Chef du village d'Anono de désavouer la chambre des rois et chefs traditionnels. Pour Nandjui Djorogo, qui accordait une interview au confrère en ligne Ivoirtv.net, ce mardi 8 juin 2021, la décision rendue par Nanan Amon Tanoé n'a pas fait l'objet d'une consultation “collégiale et consensuelle”. Il accuse également le pouvoir d'Abidjan de s'ingérer dans les décisions de la chambre des rois et chefs traditionnels car dit-il, le chef du directoire serait nommé par le gouvernement. 


Chef Nandjui Djorogo


« Par rapport au message de la chambre des rois, sincèrement, moi en tant que chef du village, garant moral des us et coutumes, je ne soutien pas ce mot d'ordre. Je demande plutôt au Président de la chambre de conduire tous les Ivoiriens sur le chemin de la paix. En même temps, je salue aussi le message du Chef suprême du Zanzan, des Koulangos, qui a demandé à tous ses frères Koulangos d'aller accueillir triomphalement le Président Laurent Gbagbo à l'aéroport. Moi-même en tant que Chef de village, je serai à l'aéroport Félix Houphouët Boigny pour l'accueillir et puis l'envoyer chez lui à la maison. Ce que les gens doivent savoir, c'est que la résidence de Laurent Gbagbo n'est pas loin d'Anono. Je milite à fond pour le retour de Laurent Gbagbo parce que c'est un fils d'Anono. Il a été un ancien Chef d'État. Par la force des choses, il s'est retrouvé dans les mains des blancs. Aujourd'hui, il revient. C'est Dieu qui a fait grâce parce qu'il y a eu de grands hommes Africains qui ont été déportés et qui ne sont pas revenus. Je pense que de façon triomphale, il faut l'accueillir » a-t-il estimé.


Nanan Amon Tanoé


Puis poursuit-il : « Il y a un problème de consultation au sein de cette chambre qui est gérée par un directoire. Au départ, dans l'organisation des chefs, il avait été dit que ces derniers seront pris en compte mais apparemment rien. Il y a un directoire qui est géré, je peux dire par le pouvoir en place. Pourquoi ? Parce que le président de ce directoire a été nommé par le pouvoir. Donc au niveau de la consultation, il serait très difficile que tous les chefs soient consultés. On me dira que dans le directoire, toutes les grandes zones sont représentées. Mais elles sont représentées comment ? Prenons l'exemple du Peuple Atchan. C'est par génération que nous venons au pouvoir. Actuellement, c'est la génération Tchagba qui est au pouvoir. Donc la logique voudrait que le peuple Tchagba soit représenté par un chef Tchagba dans le directoire. Nos prédécesseurs ne peuvent pas représenter le peuple Tchagba dans le directoire des rois et chefs traditionnels. Cela ne peut pas se faire. J'ai vu ceux qui étaient à la table de séance lorsque le président de la Chambre tenait ce discours. J'ai vu un chef Atchan qui n'est plus au pouvoir. Donc cette décision ne peut pas être consultative. En un mot, on ne se reconnaît pas dans ce communiqué. Cette décision ne concerne pas tous les chefs Tchagba du District d'Abidjan parce qu'on n'a pas été consulté » a conclu Séverin Nandjui Djorogo. 

Lien de l'élément vidéo : https://fb.watch/5-K01w6UhP/


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

Atchan d'Anono Président Laurent Séverin Nandjui

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires