Sign in
Download Opera News App

 

 

Tchad: la communauté internationale est muette face au coup d'État

La communauté internationale est en général très ferme et intransigeante lorsqu'elle s'aperçoit qu'il y a violation de l'ordre constitutionnelle. La prise du pouvoir par les militaires sous nos cieux a toujours été décriée et condamnée par la communauté dite internationale.

Ce fut le cas au Mali où toute la communauté internationale avait fait des discours pour condamner l'acte avant de prendre des sanctions contre les militaires maliens et même la population sans hésitation. Les organisations sous régionales, l'union africaine ne se font pas prier pour des sanctions dès que les occidentaux montrent leur désapprobation.

Depuis hier, nous assistons à un mutisme total de ces organisations Africaines et occidentales face au coup d'État militaire au Tchad. La France a simplement déploré la " perte d'un grand partenaire" parlant de Idriss Deby Itno. L'union européenne, l'union africaine, les grandes chancelleries n'ont pour l'instant fait aucune déclaration demandant aux militaires de remettre le pouvoir aux civils.

L'année dernière, au Mali, la menace djihadiste avait été évoquée par les militaires maliens comme motif pour garder le pouvoir. Cependant, les sanctions étaient tombées. Aujourd'hui, c'est le même cas de figure au Tchad où l'armée confisque le pouvoir pour dit-elle anéantir la rébellion du FACT qui menace l'intégrité territoriale. Et là, aucune déclaration, aucune sanction.

Pourquoi la communauté internationale ferme t-elle les yeux sur le cas du Tchad qui est également un acte anti-constitutionnel? Le Tchad a t-il un rapport très privilégié ? Ou alors est-ce le décès du Maréchal Idriss Deby Itno qui fait basculer la balance en faveur du Tchad ?

KISSAMANO.

Content created and supplied by: Kissamano (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires