Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici des gens qui peuvent, sans le savoir, apporter beaucoup de chose à la population ivoirienne

De Camille Makosso à la Guêpe en passant par Jonnhy Patcheko et Lolo Beauté sans oublier Apoutchou national et Souley de Paris et bien d'autres, voici des gens qui peuvent être incontestablement plus que de l'or pour la population ivoirienne.

Ils sont populaires, célèbres, aimés et suivis par des millions de personnes, qu'elles soient ivoiriennes ou pas, sur les réseaux sociaux. Ces personnes appelées de nos jours des influenceurs, même si ce terme fait le malheur de certains, restent aujourd'hui des gens qui peuvent apporter beaucoup de chose à la population ivoirienne. Cependant, il semble qu'ils sont loin d'être ce plus ou ce champ d'or que le pays ou la population a besoin.


Pour comprendre comment ces personnalités populaires des réseaux sociaux peuvent être de l'or pour la Côte d'Ivoire et sa population, c'est très simple. Il suffit d'abord de voir le nombre de personne qui s'intéresse à elles et à leurs dires, qui est influencé par ce qui vient d'elles sur la toile, politiquement, socialement ou même culturellement. À cette occasion, ayant la facilité de se faire entendre par les autres, ces personnes pouvaient être les porte-voix des ivoiriens et ivoiriennes pour un changement tant attendu et un progrès inespéré tout azimut.


C'est dire que ces nombreuses personnes ou ces influenceurs aideraient beaucoup la population ivoirienne si elles avaient eu l'idée de s'unir un temps soit peu pour aborder les sujets et problèmes qui affectent la Côte d'Ivoire et ses citoyens, si elles décidaient de s'attaquer chaque jour à un problème bien précis, le gouvernement ivoirien allait fléchir et changer beaucoup de chose parce que ces gens savent faire le buzz, leur voix porte et quand ils abordent quelque chose, les gens en parle constamment.


Aujourd'hui, la Côte d'Ivoire fait face à moult problèmes comme les décès en cascade dans les hopitaux dus a la négligence des agents de sante, les problèmes du systeme éducatif, la hausse du prix des denrées alimentaires et du carburant, l'insécurité grandissante et le phénomène des enfants en conflit avec la loi, le mauvais traitement des affaires juridiques en faveur de certaines personnes, les coûts élevés des frais de dossier et le mode de recrutement aux concours publics, les assassinats d'enfants et de jeunes filles et beaucoup d'autres. Mais malheureusement pour la population ivoirienne et heureusement pour eux-mêmes, avec leurs abonnés cumulés donnant des millions de fans, ils ont décidé de suivre leurs propres chemins et de mener leurs propres combats.


Et c'est peut-être aussi pour ce côté évasif qu'ils sont devenus aujourd'hui ce qu'ils sont sur les réseaux sociaux.

Content created and supplied by: Balamba (via Opera News )

camille makosso paris

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires