Sign in
Download Opera News App

 

 

CAN 2023 : que de sons discordants entre le COCAN et le ministère des sports !

La Côte d’Ivoire organisera en 2023 la 34è édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Comme à l'accoutumée et à l’instar de toutes les CAN, un Comité d’organisation dénommé COCAN (Comité d'Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations) a été mis sur pied en juillet 2017. Le décret n°2017-490 du 26 juillet 2017 du président de la république avait nommé Lambert Feh Kessé président du COCAN.

« Le Président de la République a pris un décret nommant Monsieur Feh Kessé Lambert comme Président du Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2021) », avait annoncé le porte-parole du gouvernement d’alors, Bruno Koné, au cours d'un point de presse.

C'est donc lui qui a piloté les activités de cette structure jusqu’en juin 2021 avant de céder la place le 14 juin 2021 à l’ex-ministre de la ville Albert François Amichia. Si ce passage de flambeau entre les deux dirigeants s’est fait sans heurts et tensions, force est de constater que les choses ne semblent pas marcher entre le nouveau responsable du COCAN et le ministre des sports, Claude Paulin Danho.

Il faut dire aussi que les choses n’étaient pas non plus de tout repos entre Lambert Féh Kessé et la tutelle. Même s’il n’y a pas eu une crise ouverte entre les deux personnalités, le feu a tout de même couvé. Avec l’arrivée de François Amichia, la bataille de coqs entre les deux autorités devient légion. Une première « bataille » avait opposé le ministre des sports Danho Paulin et Amichia François suite à un décret de nomination des membres qui doivent composer ledit Comité signé par le ministre.

Un décret qui a suscité le mécontentement de l’ex-ministre des sports, Albert Amichia, qui a riposté à travers un courrier dans lequel, il a fustigé l’attitude du ministre et indiqué que cette méthode était contraire à sa feuille de route. Il a fallu l’intervention du premier ministre Patrick Achi pour dénouer la situation et sceller l’entente entre les deux personnalités.

Il faut dire que le règlement du premier ministre a tourné en faveur du président du COCAN puisque Jacques Anouma, Mariam Dao Gabala et Henri Kouassi promus au sein du COCAN par Danho Paulin seront éjectés de la liste. Quand, Sory Diabaté annonce son retrait de façon délibérée de cette structure avec pour argument majeur le maintien de son intention de postuler à la présidence de de la FIF.

Alors que l’on croyait les choses rentrées dans l’ordre, qu’une autre crise survient au mois de décembre 2021. Cette fois, l’affaire porte sur une visite d’inspection des infrastructures des membres de la CAF Samson Adamu et Sara Rehanne. Cette mission selon le ministère en charge des sports, s’inscrit dans le cadre de la préparation de la Can 2023 en Côte d’Ivoire.

Elle porte spécifiquement sur quatre axes : l’établissement du bureau de la Caf à Abidjan, les dates et lieux du tirage au sort et les dates du tournoi final. Contre toute attente, ces deux responsables de la CAF, n’ont eu aucune séance de travail avec le COCAN. Cette visite d’imprégnation ne s’est déroulée uniquement qu’avec le ministère des sports (cabinet et ONS).

Une autre attitude qui a été dénoncée par le président du COCAN. Aussi, alors qu’il s’était insurgé contre les nominations de personnalités au sein du COCAN, Albert Amichia a nommé Jacques Anouma qui figurait sur la liste du ministre en qualité de conseiller spécial du président le 31 décembre 2021. A une année de la CAN, ces rivalités et discordes au sommet ne présagent pas de bon augure pour le football ivoirien, notamment la bonne organisation de cette joute continentale. Vivement que nos autorités nous donnent le bon exemple à suivre !


Elisabeth Goli

Content created and supplied by: ElisabethG (via Opera News )

discordants entre ministère sports

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires