Sign in
Download Opera News App

 

 

Vincent Toh Bi, ex-préfet d'Abidjan parle aux ministres et directeurs qui ont perdu leur poste

Sam0307212100




Vincent Toh Bi, ex préfet d'Abidjan et président de Aube Nouvelle est dans la région de San depuis une semaine pour prêcher un message de paix et de cohésion à l'endroit de toutes les couches de la société. Il a à cet effet rencontré les populations de la cité balnéaire ce Samedi 03 Juillet dans la salle Georges Sangaré communément appelée Salle Rotary. En marge de la conférence qu'il a animé en ce lieu il s'est entretenu quelques minutes avec la presse qui l'a soumis à une mini conférence de presse.

À la question d'un journaliste de savoir ce qui faisait courir l'ex préfet de la ville d'Abidjan, voici la réponse de ce dernier : "je ne coure pas, je travaille. Ce travail que je fais devant vous, je l'ai fait au Zimbabwe, Burundi, Îles Maurice, Afrique du Sud, Sierra Leone, Lybie et dans presque tous les pays d'Afrique. Alors si je suis de retour dans mon pays et que je mets à contribution mes compétences acquises ailleurs, je ne crois pas que cela devrait susciter un problème, on devrait plutôt être heureux et j'invite tout le monde à faire la même chose. Quand vous retournez dans votre village et que vous avez la connaissance, la capacité, aidez les villages et c'est ce que nous faisons et nous en sommes heureux. J'ai passé beaucoup d'années dans la vie associative avant d'être préfet d'Abidjan et c'est la continuité de ma vie".

Mais Vincent Toh Bi ne s'est pas arrêté là, il a saisi l'occasion de cette question pour tancer un temps soit peu, les responsables, et autorités qui semblent lier leur vie et leur devenir à des postes de nomination. "Laissez moi vous faire cette précision. Vous avez des directeurs généraux, des ministres, des gens qui ont de grandes capacités ici en Côte d'Ivoire. Mais dès qu'ils ne sont plus à leur poste, c'est fini, ils ne vivent plus. Ils attendent la nomination à un autre poste, mais pourquoi? Vous avez des chefs traditionnels qui ont des capacités, qui savent gérer des conflits. Mais quand vous quittez vos responsabilités, fructifiez ce que vous avez en allant vers les communautés, donnez leur ce que Dieu vous a donné gratuitement en terme de connaissances et de capacités, et c'est ce que nous faisons" a déclaré le préfet hors grade.

SRANKPAWA BOUAKE Sam0307212100

Photo: SB

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

ex-préfet d'abidjan georges sangaré vincent toh bi zimbabwe

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires