Sign in
Download Opera News App

 

 

Assemblée Nationale : l'opposition ivoirienne commence mal la législature 2021-2025

En acceptant de prendre part au scrutin législatif du 06 mars 2021, l'opposition ivoirienne a décidé de renouer avec les compétitions politiques nationales. Auréolée de quelques victoires pleines de symbole comme à Yopougon, Dabakala, l'opposition a du mal cependant à représenter un contre-pouvoir significatif à l'hémicycle.

La participation des partis d'opposition aux dernières élections avait pour but majeur de leur permettre d'avoir une large majorité capable de contrecarrer les décisions de l'exécutif, dominé par le RHDP, au niveau du pouvoir législatif. Mais, les premiers signes trahissent des dissensions profondes qui ne peuvent que profiter au parti au pouvoir.

D'abord, le malaise a été perçu le mardi 30 mars dernier à la faveur de la séance inaugurale de de l'Assemblée Nationale consacrée à l'élection du Président de l'institution. Alors que l'opposition avait misé sur Nzi Nda Affoué Eliane du PDCI, les voies discordantes étaient venues de son propre parti. À l’annonce des candidatures, Yasmine Ouégnin (Cocody) et Aka Véronique (M'Batto-Assahara), s'étaient particulièrement brouillées pour exprimer leur opposition à la candidature de la députée de Bengassou, N'zecrezessou, Kouadioblekro. À l'arrivée, Amadou Soumahoro, candidat du RHDP était sorti vainqueur de l'élection avec 158 voix contre 85 voix pour la candidate de l'opposition et 04 bulletins blancs.

Cette entrée ratée dans la législature 2021-2025 n'augurait pas des lendemains sereins pour l'opposition ivoirienne. Ce mercredi encore, à la faveur de la séance plénière portant élection du Bureau de l'Assemblée Nationale, l'opposition est encore partie en rang dispersée. En effet, alors que le Président de l'UDPCI dénonçait un forcing du RHDP, plusieurs cadres de l'opposition se sont retrouvés dans le nouveau bureau proposé. Ce sont entre autres les Vices-présidents Georges Armand-Ouégnin, Maurice Kakou Guikahué, Yao Koffi Jean-Paul etc. Alors que le groupe parlementaire du RHDP compte 153 députés, la proposition du nouveau bureau de l'Assemblée Nationale a été adoptée à la majorité des membres présents avec 179 voix favorables, 12 voix qui ont votés contre et 57 abstentions. Une autre preuve supplémentaire que le ras-le-bol exprimé par l'opposant Mabri Toikeuse n'a pas rencontré l'adhésion de ses pairs. Le RHDP imprimera, sans aucun doute, sa marque à cette nouvelle législature, malgré une bien meilleure représentation de l'opposition ivoirienne.


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires