Sign in
Download Opera News App

 

 

Johnny Patcheko sur le retour de Gbagbo : « Je demande des sit-in devant sa résidence »

 

Définitivement acquitté par la Cour Pénale Internationale, Laurent Gbagbo prépare depuis peu son retour en Côte-d’Ivoire. Si le retour de l’ex-président est une bonne nouvelle pour ses partisans, les réactions des partisans du RHDP échappent à la règle. En effet, le cyber-activiste Johnny Patcheko a donné son avis, ce mercredi 2 juin, sur la présumée descente de l’ancien chef d’État dans son pays natal depuis son arrestation. Pour lui, les victimes de la crise post-électorale devraient manifester devant la résidence de Laurent Gbagbo deux fois par semaine jusqu’en 2030.

 

Le retour de l’ex-président Laurent Gbagbo annoncé pour le 17 juin 2021 à Abidjan, sauf un changement de programme, n’est pas vu d’un bon œil du cyberactiviste Johnny Patcheko. Remontant l’histoire des manifestations des partisans de Laurent Gbagbo en France, qui consistaient à réclamer sa libération par la CPI, des manifestations qui se sont déroulées en toute liberté d’ailleurs, le cyberactiviste voudrait que les victimes de la crise post-électorale 2010-2011 revoient l’ascenseur à l’ancien Chef d’État ivoirien dès son retour au pays.

En effet dans une publication sur sa page Facebook ce mercredi, Johnny Patcheko a demandé aux victimes de la crise de mener des sitting devant la résidence de Laurent Gbagbo dans la commune de Cocody, et ce, jusqu’en 2030.

D’après ses raisons, Laurent Gbagbo s’était réjouis de voir ses partisans manifester librement pour réclamer sa libération. Donc, en retour, Johnny Patcheko trouve judicieux de lui rendre la monnaie de sa pièce en faisant des sit-in devant sa résidence.

 

Par ailleurs, le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire le 17 juin prochain, comme annoncé par Assoa Adou, suscite des doutes. Selon un récent communiqué du gouvernement, cette date, choisie par le camp FPI, n’est pas consensuelle.

 

Source : Page Facebook de Johnny Patcheko

Content created and supplied by: Judekpakou (via Opera News )

johnny patcheko laurent gbagbo rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires