Sign in
Download Opera News App

 

 

Vétusté des infrastructures sanitaires : encore une fois Mamadou Koulibaly avait raison

Les Ivoiriens restent ahuris suite au désastre d’un homme qui a perdu ses jumeaux en raison d’un manque d’assistance au Centre Hospitalier Universitaire de Cocody (CHU) en avril 2021. Et, ces scènes horribles sont désormais monnaie courante dans le pays. Tous reconnaissent aujourd’hui un manque de volonté politique relatif aux infrastructures sanitaires. Cela fait désormais quatre (4) ans que Mamadou Koulibaly, fondateur du parti politique Liberté et démocratie pour la patrie (Lider) établissait un lien entre ce manque de volonté politique et le recours des décideurs aux pays occidentaux pour leurs soins de santé.

« Si vous vous soignez à Genève, pourquoi investir au Chu de Yopougon ? », se demandait avec ironie Mamadou Koulibaly, jeudi 26 juillet 2017. 

Mamadou Koulibaly qui avait officialisé sa candidature à la présidentielle 2020, expliquait sa politique de santé. L’ex-chef du Parlement ivoirien invitait les Ivoiriens à créer, avant tout une société de confiance et non de tension. Cette société bâtie sur le droit, la liberté et la justice, dit-il, permettrait aux dirigeants de se soigner dans leur pays. Pour lui, se soigner dans les hôpitaux nationaux obligerait les dirigeants à bien les entretenir.

« Mais si vous (les dirigeants Ndlr) soignez à Genève, pourquoi investir au CHU de Yopougon ? Vous y allez juste pour faire une inauguration d’un nouveau bloc opératoire », a-t-il indiqué avant de promettre, une fois à la tête de l’exécutif, l’obligation absolue à tous ceux qui gèrent l’argent public ainsi que leurs familles de se soigner en Côte d’Ivoire.

Quatre ans plus tard, les faits donnent à nouveau raison à Mamadou Koulibaly. La Côte d’Ivoire, ‘‘cinquième économie du monde par sa croissance’’ selon le regretté Amadou Gon Coulibaly, manque de couveuses dans ses hôpitaux. « Les décideurs de ce pays ne se soignent pas dans nos hôpitaux quand ils sont malades. Le budget du CHU est de 10 milliards Frs Cfa. 70% vont dans la masse salariale. Seul 1,5% vont dans le maintien des équipements. C'est un médecin pour 5000 personnes.», dépeignait M. Comoé, président d'une association de consommateurs sur le plateau de NCI ce dimanche 18 avril 2021.

 

A sa suite, Maïmouna Kangouté-Fofana, secrétaire générale du syndicat des sages-femmes et maïeuticien de Côte d'Ivoire, dépeint le sombre tableau qui se cache derrière les beaux discours des politiques.

« La salle d’accouchement du CHU de Treichville est fermée pour réhabilitation. On devait réhabiliter cette salle pour au moins quatre mois, cela va faire maintenant cinq ans qua la salle d’accouchement est toujours fermée. Le CHU de Yopougon est fermé pour réhabilitation. La PMI de Yopougon est aussi fermée. Il y a même l’hôpital d’Abobo sud qui est aussi fermé et en réfection. Tout le monde se dirige donc vers le CHU de Cocody », a-t-elle indiqué.

Des cris de détresse qui risquent de tomber dans des oreilles de sourds en attendant d’autres drames dans les CHU avant de s’estomaquer à nouveau.

 

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

cocody chu mamadou koulibaly

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires