Sign in
Download Opera News App

 

 

Procès Thomas Sankara : le premier accusé comparaît ce mardi

C’est lancé ! Le procès thomas Sankara et ses douze compagnons atteint sa vitesse de croisière. Le premier accusé qui répond au nom de Yamba Elysée Ilboudo va comparaître ce mardi 26 octobre 2021. Ce militaire à la retraite était soldat de première classe en service au CNEC (centre national d’entraînement commando de Pô) au moment des faits. Il est poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’État et assassinat. Yamba Elysée Ilboudo a pour conseil, Me Éliane Kaboré (commis d’office).

Le procès a véritablement repris, hier lundi 25 octobre 2021 avec, entre autres, la lecture de l’arrêté de renvoi (qui a pris environ trois heures). Selon Lefaso.net, « cette lecture a été succédée de demandes de mise en liberté provisoire d’avocats de la défense. Au nombre de dix, ces demandes connaîtront leur sort » ce mardi 26 octobre 2021, a promis le président du tribunal. A en croire le site d’information burkinabé, « c’est d’ailleurs par ces éléments que le tribunal a suspendu l’audience du jour, qui a duré de 9 h à 16h05 ». Notons qu’avant la comparution de Yamba Elysée Ilboudo, il y aura la projection d’éléments audios et vidéos.

Pour l’histoire, en fin d'après-midi du 15 octobre 1987, Thomas Sankara et six membres de son cabinet étaient réunis dans une salle du Conseil de l'entente à Ouagadougou. L'objet de la réunion concernait la création d'un parti politique unique de gauche afin de contrer l'émergence des contestations. Dès le début de la réunion, un commando militaire fit irruption dans le bâtiment en décimant la garde rapprochée de Sankara puis parvint à la salle de réunion où il donna l'ordre aux occupants de sortir. D'après le témoignage du seul survivant, le conseiller à la présidence Alouna Traoré, Thomas Sankara sortit le premier, les mains en l'air, en disant aux membres du cabinet « ne bougez pas, c’est de moi qu’ils ont besoin » ; puis il fut abattu par les assaillants. Les autres membres subirent le même sort. Au total, outre Thomas Sankara, douze personnes furent assassinées.

Content created and supplied by: Pierre_Ephèse (via Opera News )

thomas sankara yamba elysée ilboudo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires