Sign in
Download Opera News App

 

 

Recasement des déguerpis de Koumassi/Florence Davies dénonce:"C'est pour se donner bonne conscience"

Dans l'imbroglio qui s'amplifie autour du sort des déguerpis des quartiers Houphoüet-Boigny 1 et 2 de Koumassi, avec d'une part le collectif des propriétaires de cours qui maintient ses poursuites contre l'autorité municipale et en face, la mairie qui assure avoir trouvé un site de recasement, l'ONG Children's Environment Foundation se fait entendre.

Ce Mardi 27 Septembre, sa présidente, Florence Davies réagissait dans un entretien qu'elle nous accordait à la mesure de recasement annoncée par la mairie "en pleine rentrée scolaire 2022-2023".


"Ce qui doit intriguer et choquer l'opinion publique", estime-t-elle, "C'est juste au moment où l'avocat (Ndlr: du collectif des propriétaires de cours) rentre en jeu avec un procès les jours à venir que les autorités sortent pour brandir ce morceau de terrain pour se donner bonne conscience".

Selon elle, ce terrain situé "dans la zone de Bonoua" est le prolongement de l'injustice infligée aux populations victimes du déguerpissement. D'ailleurs, elle s'aligne sur la version du collectif qui par la voix de de président, Ngoran Amani nous indiquait il y'a peu, n'avoir aucunement été consulté pour d'éventuels négociations en vue de l'attribution d'un site de recasement à Yaou.


Pour l'ONG Children's Environment Foundation, l'urg se situe essentiellement au niveau des jeunes descolarises qui sans logements implantés pour leurs familles à Yaou, se retrouvent en danger pour cette année scolaire 2022-2023.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires