Sign in
Download Opera News App

 

 

"Une alliance RHDP-FPI n'est pas à exclure", selon Dr Tahou Thierry (vice-président du FPI)


Dans une interview accordée au site d'information « Koaci le vendredi 1er septembre 2021», le vice-président du Front Populaire Ivoirien en charge de la région du Guemon, Docteur Tahou Thierry, par ailleurs vice-président du conseil régional du Guemon, n’a pas manqué d’expliquer qu’une alliance entre le parti au pouvoir ‘’le RHDP’’ et le Front Populaire Ivoirien (FPI) n’est pas à exclure dans cette nouvelle donne politique qui pourrait imposer des alliances pour les élections à venir.


« Nous devons prendre nos responsabilités. Avant 2025, il y a 2023 avec les élections municipales et régionales. Le nouveau parti de Gbagbo fera peut-être une alliance avec le PDCI de Bédié. Qu’est-ce que nous devons faire dans ce contexte où les alliances sont indispensables pour accéder au pouvoir. Si Bédié nous a rejeté, si notre patron Gbagbo nous a abandonné, on est libre de s’allier au RHDP », a expliqué l’ex candidat déchu aux élections législatives de Kouibly.

A la question de savoir si cela ne gênait pas le fils de Kouibly, Docteur Tahou Thierry de voir le FPI s’allier au RHDP, l’homme s’est voulu clair.

« Nous n’avons pas de complexe à nous allier au RHDP. On a connu une crise en Côte d’Ivoire. Même si on n’oublie pas, on doit pardonner et avancer. Chaque pays a connu sa crise. En Europe de l’est, les grands pays ont connu des crises qui ont entraîné de milliers de morts », a-t-il poursuivi.

Pour lui les parents ‘’we’’ ne devraient pas êtres surpris que le FPI, parti du président Pascal AFFI N’GUESSAN se tisse une nouvelle alliance avec le parti de son choix, même avec le Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la Paix (RHDP) le parti au pouvoir parce que selon lui cette manière de fonctionner n’est pas nouvelle depuis les années 90. 


‘’Bédié était en exil, c’est Laurent Gbagbo qui a permis son retour au pays. Il a laissé Gbagbo pour aller s’allier à Ouattara. Ils ont envoyé Gbagbo en prison. Gbagbo est revenu, il est allé voir Bédié. Nous étions les premiers à approcher le PDCI mais Bédié nous a rejetés. Que voulez-vous qu’on fasse ? Gbagbo même était dans le Front républicain avec le RDR. Qui pouvait imaginer que revenu de la CPI il irait rire avec Ouattara, Bictogo et Bacongo ? Vous voyez toutes ces combinaisons. Si aujourd’hui, on n’est pas avec le PDCI que dirige Bédié, demain, on pourra être avec un PDCI que dirigera une autre personne. Ça ne me gêne pas qu’on fasse en 2023 une liste commune avec le RHDP aux élections locales’’ a-t-il conclu avant d’inviter les militants du Front Populaire Ivoirien (FPI) de la région du Guemon de se tenir prêt pour les batailles futures.

A l’aube des élections locales de 2023 et la présidentielle de 2025, l’on constate déjà des alliances pour la gestion du pouvoir avec la naissance de nouveau parti politique comme celui de l’ex Président Ivoirien, Laurent Gbagbo et la réorganisation du parti au pouvoir le RHDP, qui pourrait se tisser des alliances avec plusieurs petits partis politique, à l'UDPCI, l'heure est aussi à la restructuration du parti arc-en-ciel pour la reconquête du pouvoir.

2023 et 2025 s’annoncent donc des années qui marqueront la politique Ivoirienne avec les alliances qui se noues et disparaissent au gré du vent.

Comme le dit un dicton, '' si l'on t'explique la politique ivoirienne que tu comprend c'est que tu n'as rien compris. Qui vivra, verra car le temps est un autre nom de Dieu.

Silvere Bossiei

Content created and supplied by: SilvereBossiei (via Opera News )

fpi . rhdp thierry vice-président

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires