Sign in
Download Opera News App

 

 

Bonoua / Affaire « Areebo » : le président choisi par la génération au pouvoir, saisit la justice

L’Association régionale d’expansion économique de Bonoua (Areebo) a tenu le 4 août 2021, une assemblée générale extraordinaire élective, après celle du 18 décembre 1998. En présence du sous-préfet de Bonoua, Kra Kouadio Maïzan, l’assemblée a porté son choix sur Hoba Jean pour diriger les rênes de l’Areebo pendant une période d’un an. » Tout cela est de la mascarade et de la manipulation », selon des proches collaborateurs de celui, qui se réclame comme le président légitime de cette association.

Faustin Kouamé, ancien ministre de la Justice désigné par la génération au pouvoir

Photo (DR)

Nous avons rencontré l'un d'eux à Bonoua, le vendredi 13 août 2021. Selon les explications de Kouassi Frédéric, c'est Faustin Kouamé, ancien ministre de la Justice sous le président Bédié, qui a été désigné de manière consensuelle le 31 mai 2020 au foyer des jeunes, par la génération au pouvoir, les Noudjo comme le nouveau président de l'Areebo. Afin de succéder à Aholi Paul dont le mandat a expiré depuis 20 ans. <<Selon l’article 20 des statuts, Aholi Paul devait organiser une assemblée générale soit pour être reconduit ou remplacé. Mais, il ne l'a jamais fait jusqu'à ce jour. Plongeant la structure dans une léthargie.

 Voyant cela, les populations ont sollicité le Ministre Faustin Kouamé pour présider aux destinées de l'association pour lui redonner une nouveau souffle. Le procès-verbal de la rencontre du 31 mai a été remis au sous-préfet, à la gendarmerie et aux membres de l'ancien bureau. Malgré cette désignation, les membres de l'ancien bureau se sont activés pour s'accaparer de la gestion de cette association créée en 1958. Ainsi, le 4 août ils ont organisé une assemblée générale illégale car ayant fait l'objet d'interdiction. Parce qu'une mise en demeure établie par un huissier et datée du 3 août a prononcé la suspension de toute activité de l'Areebo, ce sur recommandation du tribunal de Grand-bassam. Le sous-préfet a pris part à leur rencontre, sans savoir les tenants et aboutissants de la situation>>, a soutenu Kouassi. Qui fait l'historique de l'Argent.

Le Nouveau bureau de l'Areebo Photo (Dr)


 << Feu le ministre, Mathieu Ekra du quartier de Begneri a été choisi comme premier président, après le désistement du roi. Ensuite, Jean Baptiste Amethier du quartier de Bronoukro lui a succédé. Et Aholi Paul de Koumassi a pris la relève depuis 1998. Le processus étant tournant, c'est autour d'un cadre de Begneri de prendre les rênes de l'association. Ceux qui dirigent cette association, sont issus de la génération au pouvoir. Et actuellement, ce sont les Noudjo qui gèrent Bonoua, qui sont en place. Notons que le pouvoir central est détenu à Bonoua par trois quartiers que sont, Bronoukro, Begneri et Koumassi. Ce sont les trois quartiers qui ont désigné Faustin Kouamé comme nouveau président.

De cette même manière, le premier vice-président a été désigné par le quartier de Bronoukro en la personne de Kouassi Hubert ainsi que le trésorier général en la personne d'Aka Pierre désigné par le quartier de Koumassi>>, a relaté notre interlocuteur. Qui informe que l'ancien Garde des sceaux, a saisi le procureur près du tribunal de première instance de Grand-Bassam pour porter plainte contre Aholi paul et Hoba Jean, qui se présente comme le président de cette association. Pour des faits d'usurpation de qualité statutaire associative, d'abus de biens d'Areebo, de détournement de redevance prélevée sur les productions d'hévéa et de détournement de sommes d'argent. De même suite à sa lettre de protestation, le sous-préfet lui a exprimé tous ses regrets. Et a promis mener ses enquêtes pour faire toute la lumière sur le sujet.

<< Certes pas élu par une Ag mais, le ministre Faustin a été désigné de manière consensuelle par le pouvoir en place, les Noudjo. Lorsqu'il a été sollicité pour présider aux destinées de l'association, il a informé ses devanciers que sont Aholi Paul, Hoba Georges et le doyen Amoudji, malheureusement décédé. Ces anciens membres de association ont beni son choix et l'ont soutenu fermement>>, a précisé Kouassi Frédéric. Suite à notre insistance pour qu'il se prononce sur cette situation, le nouveau président désigné par la génération au pouvoir à Bonoua, Faustin Kouamé a expliqué qu'il fait confiance à la justice.

M. Hoba Jean Photo (Dr)


<< La justice est saisie, nous lui faisons confiance. Elle va se prononcer pour rétablir la vérité. La loi du 30 septembre 1960 sur les associations dans notre pays, ne prévoit pas de transition associative. Depuis le 31 mai, un président légitime a été désigné en m modeste personne>>, a-t-il noté. Par ailleurs, toutes nos tentatives pour avoir la version de M. Hoba Jean, le 17 et le 29 août 2021 sont restées vaines.

RoseKouadio

Content created and supplied by: RoseKouadio (via Opera News )

bonoua areebo faustin kouamé kouassi frédéric kra kouadio maïzan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires