Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : Procès des tueries de Duekoué, Ouremi, '' le mouton du sacrifice '', selon l'OIDH

Amadé Ouremi


La crise post-électorale de 2010-11 a été marquée par beaucoup d'atrocités surtout à Duekoué ( ouest du pays) où du 28 au 29 mars 2011, 800 personnes ont été massacrées au quartier Carrefour, rapportent les services du comité international dela croix rouge ( CICR).

Le 24 mars 2021 date à laquelle s'ouvrait devant la cour d'assises d'Abidjan, le procès sur ce massacre se trouvait dans le box un seul accusé. 

Il s'agit d'Amadé Ouremi, l'ancien chef rebelle, ex-homme fort du mont Peko inculpé pour 24 chefs d'accusations.

Lors de son audition, si l'ancien chef milicien s'est présenté comme un simple exécutant des décisions qui lui étaient données par ses supérieurs hiérarchiques. Il n'a pas hésité à citer leurs noms, à savoir Losseni Fofana dit Loss et Coulibaly dit Coul.

Au cours de ce procès, la défense d'Amadé Ouremi assurée par Me Roselyne Aka ainsi que les associations des droits de l'homme auraient voulu voir ces personnes citées se présenter à la barre. Mais quelle ne fut pas leur surprise. Les personnes concernées n'ont pas comparu aussi.

C'est la raison pour laquelle Mme Atenan Yapi, responsable des enquêtes à l'OIDH ( observervatoire ivoirien des  droits de l'homme) a affirmé ce mardi 20 avril 2021, '' l'OIDH pense qu'Ouremi a servi de mouton du sacrifice pour que les vrais commanditaires de ces atrocités soient à l'abri de la justice ''.

Mme. Atenan Yapi qui intervenait sur les antennes de la radio de la Paix a affirmé que vue la gravité des faits, il aurait fallu que les personnes citées comparaissent afin de faire toute la lumière sur ces assassinats.

Rappelons qu'Amadé Ouremi a été condamnée par la cour d'assises à perpétuité assorti d'une amende d'environ deux milliards de f CFA à verser aux victimes.


AA

Content created and supplied by: Ahoussiakajean (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires