Sign in
Download Opera News App

 

 

Intervention de la licorne en 2011 : M Le Coq fait le procès de la France et “tire” sur la CPI

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo avait été arrêté lundi 11 avril 2011 à l'issue d'une offensive généralisée des forces de son rival Alassane Ouattara. Lors de sa toute première comparution devant la chambre préliminaire de la Cour Pénale Internationale (CPI) où il avait été déporté pour y être jugé, Laurent Gbagbo accusait la France d'avoir orchestré son arrestation, sa mise à l'écart : « C'est l'armée française qui a fait le travail et elle m'a remis aux forces d'Alassane Ouattara, qui n'étaient pas encore les forces régulières », a-t-il raconté.

M Le Coq a dénoncé cette intervention lors de son allocution au lancement du congrès constitutif du parti du président Laurent Gbagbo, ce samedi 16 octobre 2021, au Palais des congrès de l'hôtel Sofitel Ivoire. Une intervention à laquelle il dit avoir été opposé : « (...) Vous avez été trainé dans la boue et mis aux arrêts en Côte d’Ivoire puis par la Cour Pénale Internationale. Et ce alors que le Président Français de l’époque a imposé par la force, (...). Une honte » a-t-il lancé.

Et d'ajouter : « J’avais d’ailleurs été le seul dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale à m’opposer à cette intervention militaire. J’ai été insulté et coupé à la tribune pour ne pas avoir suivi ce dangereux consensus à l’époque », a-t-il confié.

Au sujet de la détention du président Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé, le représentant du parti communiste français a indiqué qu'elle est en contradiction totale avec les normes admises par la Cour européenne des droits de l’homme et de très nombreuses juridictions nationales. « C’est une honte pour la justice internationale qui doit être réformée de ce point de vue notamment », a-t-il proposé.


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

alassane ouattara cpi france laurent gbagbo m le coq

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires