Sign in
Download Opera News App

 

 

4 Ministres dans un garbadrome pour sceller la paix, après les tensions nées des images manipulées.

Ce qui unit Ivoiriens et Nigériens, est plus fort que les fakes news et les manipulations qui tentent de les opposer: le Garba, « le plat emblématique de la coopération ivoiro -nigérienne. Un met préparé par des Nigériens à partir des produits ivoiriens », selon une journaliste ivoirienne. 

Quatre ministres dans un garbadrome pour le calumet de la paix, après les tensions nées des images manipulées, le 19 mai 2021. La ministre ivoirienne des Affaires étrangères, sa collègue de la Solidarité en compagnie des émissaires de l’Etat nigérien, dépêchés en Côte d’Ivoire, le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation et le ministre délégué aux Affaires étrangères et à l’intégration, ont mangé du Garba (Attieké + poisson thon). Comme pour ressouder les liens brisés par la folie passagère malheureusement meurtrière du 19 mai 2021. 


C’est Adjamé-Bramakoté, Abbrass-City, que les ministres ivoiriens et nigériens sont allés déguster le Garba, ce dimanche 23 mai 2021. Auparavant, ils ont rencontré les Nigériens à Abobo, là où la bougie a été allumée. « Je voudrais, au nom du président de la République, exprimer tous les regrets du peuple de Côte d’Ivoire à l’endroit de nos frères et de nos sœurs du Niger. La communauté nigérienne est sans histoire. Une communauté de travailleurs, respectueuse des lois du pays. », propos de la ministre des Affaires étrangères de Côte d’Ivoire, députée d’Abobo, maire honoraire de la Commune, la Péré nationale. 


En réponse, le chef de la délégation nigérienne, le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation a déclaré: « La ministre d’Etat a prononcé des paroles fortes, poignantes, qui font chaud au cœur et qui nous réconfortent. La réaction des autorités ivoiriennes a été très prompte. Ce qui a permis de limiter les dégâts provoqués par ce virus des abus sur les réseaux sociaux. »


Les violences, ce mercredi 19 mai 2021, ont fait deux morts et plusieurs blessés. Le gouvernement ivoirien a remis deux millions FCFA aux familles des personnes décédées, soit un million FCFA pour chaque famille. 

Une vingtaine de personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire. Une d’entre elles a comparu en citation directe et a été condamnée à cinq (5) de prison ferme et deux millions FCA. d’amende. Le Succès dort aussi à la MACA.

Source : Fernand Dédeh

N'oubliez pas de vous abonner

Content created and supplied by: Menadel (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires