Sign in
Download Opera News App

 

 

Révolte contre la France au Tchad : les drapeaux Français brûlés, Macron accusé de colonialisme

Les Tchadiens en ont marre ! Marre de l’immixtion de la France dans la crise qui secoue le pays depuis le 09 Avril dernier et qui a pris une autre tournure avec la mort, le 20 Avril, du chef de l’état, Idriss Deby Itno. 

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est le discours du numéro 1 Français, le 24 Avril, lors des obsèques du dirigeant Tchadien. Dans son allocution, Emmanuel Macron avait clairement exprimé son soutien à la junte militaire à qui il promettait le soutien de la France. Il n'en fallait pas plus pour donner des ailes au nouvel homme fort de Ndjamena. 

Ce Mardi 27 Avril, les manifestants sortis dans les rues pour protester contre le viol de la constitution par la junte dirigée par Mahamat Deby Itno, ont été sauvagement réprimés par les forces de sécurité. Le bilan provisoire établi à la mi-journée, faisait état d’au moins deux morts, de nombreux blessés, et d’exactions multiples commises dans les zones contestataires de la capitale Tchadienne. Pour les protestataires, si le régime du Comité Militaire de Transition (CMT) s’autorise un tel niveau de brimades, c’est fort du soutien de la France. 

Comme en Côte d’ivoire ou au Mali, la France est une fois de plus, mise au banc des accusés. Et à juste titre d’ailleurs. Puisque de son discours de Ndjamena, l’opinion Africaine n'a retenue que la démonstration de l’influence du chef de l’état Français, seul habilité à déterminer la suite du conflit qui embrase le Tchad depuis 2 semaines. 

Résultat, les drapeaux Français ont été brûlés, les manifestants ont fait éclater le sentiment Français qui les anime. Les tueries qui ont eu lieu dans la matinée de ce Mardi 27 Avril, ils en tiennent le patron de l’Élysée comme le principal responsable. 

De nouvelles scènes de révolte qui interpellent, sur le recadrage impérieux de la politique Africaine de la France, de qui les Peuples attendent qu'elle se range du côté de la démocratie et de l’état droit. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

emmanuel macron france tchad

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires