Sign in
Download Opera News App

 

 

Gbagbo : l'après retour, et si on en parlait ?

Gbagbo : l'après retour...et si on en parlait ?

Par Astafe

Passée l'euphorie du retour historique de l'ex président de la Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo, passons maintenant à l'analyse de son avenir sur le plan familial, judiciaire et politique.

I- L'avenir familial de Gbagbo après son retour au pays

Si ce message de dernière minute de l'avocat de Simone Gbagbo n'avait pas été diffusé sur les réseaux sociaux, on penserait que Laurent Gbagbo vivrait sa vie familiale comme il l'avait toujours fait , c'est-à-dire avec son épouse Simone, sa concubine Nady Bamba et ses enfants...un peu comme il le faisait avant son arrestation et son incarcération. Pourtant, ce message qui disait en substance que Laurent Gbagbo ne souhaitait pas voir son épouse à l'aéroport pour l'accueillir vient donner de la force aux rumeurs faisant état de ce que le couple Gbagbo battait de l'aile. C'est clair que quelque chose ne va pas entre les deux. Et le temps nous dira quoi.

II- Laurent Gbagbo face à la justice ivoirienne


Déjà condamné à 20ans de prison ferme pour l'affaire du casse de la BCEAO, les démêlés de l'homme avec la justice ivoirienne sont encore de mise. Une partie des victimes de la crise post-electorale de 2010 qui proteste contre le verdict de la CPI voudrait bien le voir juger par la justice ivoirienne. Et jusque là, aucune garantie officielle n'a été rendue publique pour annuler non seulement le verdict de l'affaire de la BCEAO mais aussi pour l'amnistier définitivement. Nous attendons de voir la suite des évènements.

III- La politique, c'est tout ce qu'il sait faire

Le Gbagbo Laurent enseignant n'a pas eu autant de succès que celui de la politique. Alors le voir raccrocher les crampons politiques en ce moment même où il a atteint une popularité record ne serait pas logique. Il l'a lui-même annoncé lors d'une interview accordée à la chaîne TV5 Monde après son acquittement :" On ne peut pas demander à quelqu'un de se retirer de la politique, c'est antidémocratique." Il annonçait ainsi ses intentions de se relancer dans la vie politique dès son retour au pays. Mais, les conditions sont autres actuellement. Le paysage politique actuel a une nouvelle configuration, son parti le Fpi souffre d'un bicéphalisme inquiétant : Les GOR ( Gbagbo ou Rien) sont opposés aux affidés qui disent détenir le Fpi légal selon une décision de justice prononcée en leur faveur. Tous ces éléments nouveaux ne constituent-ils pas un frein à ses nouvelles ambitions politiques ?

Le temps nous le dira.

Que Dieu Bénisse la Côte d'Ivoire !

Astafe

[email protected]

Content created and supplied by: Astafe (via Opera News )

cpi laurent gbagbo simone gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires