Sign in
Download Opera News App

 

 

Élections présidentielles en Iran , ce qu’il faut savoir des candidats en lice

L’élection présidentielle iranienne est prévue se tenir le 18 juin 2021 . Alors que l’ancien président Mahmoud Ahmadinejad, l’ex-chef du Parlement Ali Larijani et plusieurs personnes connus comme des réformateurs ont été écartés du scrutin, sept candidats s’affronteront pour le poste de président de la république iranienne . Qui sont-ils ?Pourquoi leurs différentes candidatures ont ils été maintenue par le conseil constitutionnel ? 

Nous avons entres autres : 

  1. ENRAHIM RAÏSSI , il a 60 ans et est le favori ultra conservateur de ces élections, figure loyale du régime, Actuel chef du pouvoir judiciaire. Il est un proche du Guide suprême, dont il a acquis la confiance au fil des ans en se retrouvant à des postes clés du pouvoir iranien . 
  2. SAÏD JALILI , un autre ultraconservateur, très proche du Guide suprême, peut-être même davantage que le candidat Ebrahim Raïssi. Proche de la ligne politique de ce dernier, il avait déclaré dans la presse qu’il ne se présenterait pas si Raïssi entrait dans la course à la présidence. Il est l’âpr négociateur du nucléaire iranien . 
  3. MOSHEN REZAÏ , l’ex chef des gardiens de la révolutions également ultra conservateur, Actuel secrétaire du Conseil de discernement , il se présente pour la quatrième fois à l’élection présidentielle, après des échecs en 2005, 2009 et 2013. 
  4. ABDOLNASSER HEMMATI , le financier réformateur , Gouverneur actuel de la Banque centrale iranienne dans un Iran en pleine crise économique, Abdolnasser Hemmati a fait carrière dans la finance, à la tête de plusieurs banques et assurances iraniennes.
  5. ALIREZA ZAKANI , Est un candidat proche de la ligne d’Ebrahim Raïssi. Il revient cette année après avoir été Disqualifié par deux fois en 2005 et en 2017 par le Conseil des gardiens de la constitution, il est le député de la très conservatrice province de Qom. 
  6. MOHSEN MEHRALIZADER, Il est l’un des deux seuls candidats réformateurs de ces élections présidentielles, très Peu connu du grand public, Mohsen Mehralizadeh a pourtant été l’ancien vice-président de Mohammad Khatami (2001-2005). 
  7. AMIRHOSSEIN GHAZIZADEH-HACHÉMI, Médecin et chirurgien , il est Député ultraconservateur de la province de Mashhad, ville sainte du nord de l’Iran, Amirhossein Ghazizadeh-Hachémi, âgée de 50 ans il est le plus jeune des candidats. Atout qu’il met en avant pour se positionner comme le représentant de la nouvelle génération d’ultraconservateurs iraniens. 

Content created and supplied by: Lavraieversion (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires