Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire FDFP : Joël N'Guessan se fait sermonner par le journaliste Saint-Claver Oula

Le Fonds de Développement de la Formation Professionnelle en Côte d'Ivoire (FDFP) a connu des périodes troubles. Dans la semaine du 20 août 2021, Joël N'Guessan, président du comité de gestion (PCG) de cette structure procédait à la suspension d’Ange Léonid Barry-Battesti de ses fonctions de secrétaire général. Puis le remplaça par Hassane Ouattara, l’un des conseillers du PCG. Et de justifier, sa décision est motivée par un rapport d’audit qui « accable » le secrétaire général.


Mais l'on est tenté de dire que l'ancien ministre des droits de l'homme a poussé le bouchon un peu trop loin. En effet, sur les antennes de la Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI), dimanche 29 août 2021, pendant le magazine d'information NCI 360, le journaliste Saint-Claver Oula l'a fait savoir. 


Pour lui, le PCG a outrepassé ses prérogatives, il a même outrepassé la loi. Parce que ce n'est pas ce que disent les articles 51 et 52 de la loi numéro 2020 627 du 14 août 2020 fixant les règles générales. Peut-être cela est dû à une ignorance de la loi ou peut-être le sieur l'a fait sciemment ?


En tout cas, Joël N'Guessan s'est fait sermonner par le confrère d'opéra News. Et tout en lui rappelant, "des décisions tout aussi majeures ne devraient être prises après une réunion d'un noyau de "petits copains", mais sur la base du règlement qui constitue cette institution de l'Etat. 


Pour information, le secrétaire général Ange Léonid Barry-Battesti a été réhabilité dans ses fonctions.


D.Tahé

Content created and supplied by: David225 (via Opera News )

FDFP Joël PCG Saint-Claver Oula

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires