Sign in
Download Opera News App

 

 

09/09/2001-09/09/2021 : Emmanuel Macron rend hommage à un ancien chef rebelle islamiste

Ce Jeudi 09 Septembre 2021 marquait officiellement la commémoration du 20ème anniversaire de l’assassinat du commandant Ahmad Shah Massoud, ancien ministre de la défense Afghan (1992-1996), mais essentiellement connu pour avoir dirigé de 1979 à 1992, une violente rébellion contre le régime communiste de la République Démocratique d’Afghanistan, puis une résistance acharnée face aux Talibans à partir de 1996 jusqu’à son assassinat, le 09 Septembre 2001.

 

Fondateur du mouvement islamiste du Jamiat-E Islami, regroupant les combattants Moudjahidines, l’assassinat du Commandant Massoud, surnommé ‘’Le Lion du Panshir’’, à Daraq, précéda de deux jours, les attentats du 11 Septembre aux USA.

 

Sur son compte Twitter, ce Jeudi, le chef de l’état Français, Emmanuel Macron lui rendait un vibrant hommage : ‘’Je rends hommage au Commandant Massoud, assassiné il y a vingt ans. Son long combat demeure celui des Afghanes et des Afghans, celui de tous ceux qui chérissent la liberté’’.

 

Cette ‘’liberté’’ vantée par le dirigeant Français fut celle arrachée au régime communiste de Kaboul, soutenu par les Soviétiques, après 13 longues années de rébellion islamiste. 20 ans après l’assassinat d’Ahmad Shah Massoud, l’Afghanistan est retombée sous la coupole des islamistes radicaux Taliban, qui depuis le 15 Août dernier, tiennent officiellement la capitale, Kaboul.

 

Ce tweet du locataire de l’Elysée soulève au moins une interrogation. Jusqu’où se définit la notion de recours démocratique de la France, qui s’efforce de se présenter comme une puissance opposée à toute forme de prise du pouvoir par les armes ?

L’évolution de la situation sur le terrain depuis la chute du régime d’Ashraf Ghani, le 15 Août, laisse entrevoir un possible soutien des pays Occidentaux, dont la France, à Ahmad Massoud, fils du défunt Commandant de Jamat-E Islami, engagé avec l’ex vice-président Afghan, Amrullah Saleh, au sein du Front National de Résistance (FNR) contre l’expansion des Taliban, depuis la Vallée du Panshir.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Ahmad Shah Massoud Commandant Massoud Emmanuel Macron Jeudi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires