Sign in
Download Opera News App

 

 

Gbagbo face aux Akyé : "des gens prennent leurs maisons et ils disent, c'est université"

Le président Laurent Gbagbo n'est pas d'accord avec la politique de décentralisation et de régionalisation d'Alassane Ouattara. Recevant ce jeudi 2 décembre les populations AKyé, Gwa et Agni venues de la Région de la Mé, l'ancien chef d'État ivoirien n'a pas manqué de porter des critiques sévères contre cette politique de proximité menée par son successeur au palais présidentiel, au Plateau. Laurent Gbagbo s'est élevé contre cette mauvaise copie rendue par Alassane Ouattara en ce qui concerne la politique de développement local.

" Aujourd'hui, tu mets Gagnoa-Oumé, une région mais c'est pour faire quoi là bas ? Or, quand tu regroupes Gagnoa, Oumé, Fresco, Lakota, Divo en une région, là on a une université où les enfants de ces endroits peuvent s'inscrire ou aller au CHR ", a proposé Laurent Gbagbo. Avant de dénoncer les pratiques qui ont cours et qu'il dit avoir vu depuis son retour en Côte d'Ivoire en provenance de la Cour pénale internationale où il était en détention.

" Quand je jette un coup d'œil depuis que je suis venu, quelqu'un se lève puis prend sa maison, il dit université. Des gens ont construit, ils prennent leurs maisons et disent université. Tout ça, c'est pour chercher l'argent. Il y a des universités comme ça ? C'est compliqué hein ! Quand on fait des découpages administratifs, ces découpages là doivent correspondre à des idées de développement. Quand on dit une région, ça veut dire un CHR, une Université.

Quand on dit Korhogo chef lieu de région, ça veut dire les départements autour de Korhogo on une Université, un CHR donc les soins sont dispensés jusqu'au nord ", a expliqué le président Laurent Gbagbo qui recevait hier à ses bureaux d'Attoban, les populations de la Région Mé venues lui apporter leurs compassions depuis son retour de prison. Lors des échanges, l'ancien chef d'État ivoirien a promis une visite à ses hôtes au moment opportun.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

alassane ouattara laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires