Sign in
Download Opera News App

Career Jobs

 

Job

 

Job Offers

Education nationale : un article d'opéra news a fait dépoussiérer un dossier important

Le média d'information en ligne Opéra news continue de faire des exploits chaque jour du fait de la variété et de la célérité de ses informations.

Le 04 juillet dernier, un contributeur du nom de SRANKPAWA publiait un article qui dépeignait un certain désordre au niveau de l'éducation nationale, notamment dans le volet de la gestion des ses inspecteurs pédagogiques du secondaire. La publication en question dénonçait le mauvais traitement infligé aux inspecteurs pédagogiques du secondaire diplômés de l'ENS. Selon le rédacteur du dit article, les IPS étaient les" orphelins de l'éducation nationale". Ceux là même que la volonté humaine a fragilisé et qui sont sans défenseur. En effet, pour l'auteur, la première promotion d'IPS en Côte-d'Ivoire, celle de 2013 qui compte 80 inspecteurs pédagogiques a été rabaissée au point de ne recevoir aucune prime de fonction jusqu'à ce jour. Et la deuxième promotion forte de 180 personnes de toutes les disciplines enseignées au secondaire ne semble pas connaître un meilleur sort. La raison, selon l'article, est que le ministère avait recruté des encadreurs pédagogiques, emploi inexistant actuellement dans le profil de carrière et avait procédé rapidement à l'affectation de ceux-ci sans aucune formation. Pendant ce temps, depuis juillet 2020, les IPS avaient fini leur formation de deux ans à l'ENS et n'étaient pas affectés, soit un an après.

L'article a eu un écho retentissant. En effet, deux jours après ce cri de coeur, les IPS ont trouvé des postes d'affection. Le 06 juillet dernier, tous les IPS ont été surpris de voir en ligne leur décision d'affection signée des mains du directeur des ressources humaines, M. Mamadou Barro.

Bravo à Opéra news et à son contributeur SRANKPAWA qui ont débloqué cette situation en deux jours seulement.

Cependant, le problème n'est réglé qu'en partie. Il serait peut-être temps que la ministre reçoive le collectif des IPS dont le président serait un certain Benson Kokoun Seu afin de régulariser leur situation pécuniaire qui dure depuis six ans. Au delà, il faut que la situation d'ensemble de l'inspection du l'éducation nationale soit revue. Il faudrait revaloriser l'instrument d'encadrement de l'éducation, en faisant cette inspection de l'éducation nationale une inspection digne à l'image de celles du travail, du commerce, des régies financières, etc. Pour que cela soit, il faudrait aussi que toutes les catégories d'inspecteurs du MENA fassent bloc autour de leurs intérêts communs plutôt que se fragiliser en différentes catégories hostiles les unes envers les autres.


Sino74

Content created and supplied by: Sino74 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires