Sign in
Download Opera News App

 

 

Bamba Moriféré : Qui est-il vraiment ?

Bamba Moriféré, père de madame Affoussiata Bamba Lamine, ex ministre de la Communication et porte-parole adjointe du gouvernement, est un homme politique Ivoirien. Il fait partie de ceux qui ont inspiré la création du Rassemblement des Républicains (RDR) en 1994.

S’il avait quelque peu disparu du devant de la scène politique Ivoirienne ces dernières années, Bamba Moriféré, 72 ans, y est revenu de plus belle en 2016 à la faveur du débat sur la nouvelle Constitution, au cours duquel il a pris le leadership de la coalition du « non ».  

Aujourd’hui opposé au chef de l’État Ivoirien, qu’il a pourtant soutenu en 2010 lors de la présidentielle face à son ex grand ami Laurent Gbagbo, Bamba Moriféré justifie ses changements de cap. Pour lui, en 2010 ilsoutenu Alassane Ouattara par défaut, parce qu’il était le moindre mal.

Longtemps contesté par l’un de ses lieutenants, Mathias Kakou, au sein du Parti pour le progrès et le socialisme (PPS) qu’il avait fondé, Bamba Moriféré a préféré, en 2012, lancer une nouvelle formation : le RPCI, qui est actuellement l’un des fers de lance de la contestation contre la Constitution de la IIIe République. Avant le référendum, avec vingt-cinq partis, il a créé une coalition pour le « non », le Collectif démocratique de Côte d’Ivoire (Code), dont il est le porte-parole.

Surnommé par ses amis « le dernier des Mohicans », Bamba Moriféré a été de tous les combats démocratiques en Côte d’Ivoire. En 1990, avec son compère d’alors, Laurent Gbagbo, où ils avaient réussi à arracher le multipartisme à Félix Houphouët-Boigny au soir de son règne. Cet activiste de la démocratie a aidé à la création de plusieurs organisations majeures, comme le puissant syndicat des enseignants de l’Université (Synares) ou encore la Fédération Estudiantine de Côte d’Ivoire (FESCI).

Chez les Bamba, aller au combat, c’est dans les gènes. Son neveu, Yacouba Bamba, proche de l’ex-rébellion, a été porte-parole de la Commission électorale indépendante (CEI) et s’était imposé pour donner les résultats sortis des urnes de l’élection de 2010, malgré les menaces du président sortant, Laurent Gbagbo. Son père, El Hadj Tiemoko Bamba, a fait partie des fondateurs du syndicat agricole africain, à la tête de la contestation anticolonialiste. Quant au grand-père de Bamba Moriféré, Daouda Bamba, militaire dans l’armée coloniale, il avait créé le commandement de Daloa, le fief des Bamba, dans le Centre-Ouest, avant de tomber au combat en France, lors de la Première Guerre mondiale.

L’opposant ivoirien Bamba Moriféré, ancien ministre de la Santé, a été interpellé par la police, un 7 juillet à la suite d’un meeting qu’il avait coorganisé la veille avec d’autres opposants, dans un petit stade de la commune de Cocody (Abidjan). Bamba Moriféré a dû attendre cinq jours pour savoir ce qui lui était véritablement reproché. Au terme de plusieurs démarches de ses avocats, le chef d’accusation a été finalement validé par la Cour de cassation, saisie par le parquet du tribunal du Plateau.

Celle-ci a tranché : Bamba Moriféré est poursuivi pour incitation à l’insurrection, xénophobie et troubles à l’ordre public et doit être jugé par le tribunal de première instance du Plateau. Une décision qui provoque la colère de son collectif d’avocats. Parmi eux, sa fille, l’ex-ministre Affoussiata Bamba-Lamine, proche de Guillaume Soro.


Fabrice K.

PARTAGEZ ET ABONNÉS VOUS AU PASSSAGE...

Content created and supplied by: Fabio08 (via Opera News )

alassane ouattara lamine laurent gbagbo moriféré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires