Sign in
Download Opera News App

 

 

Processus électoral en Côte d’Ivoire : la CIED dresse le bilan de ses actions pour des élections sans violences

"Promouvoir le dialogue et la tolérance entre les partis politiques, discuter de l’environnement politique et de la réforme électorale en vue de prévenir les conflits", tel est l’objectif que s’est assignée l’organisation consultative dénommée "Concertation Interpartis pour des Elections Démocratiques (CIED)".

Ainsi, durant les dernières joutes électorales qui ont eu lieu en Côte d’Ivoire, notamment l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 et les élections législatives du 6 mars 2021, la CIED a pleinement contribué, de par ses actions sur le terrain et auprès des acteurs politiques, à la tenue d’élections apaisées.

C’est pour dresser le bilan de ses actions et dégager les perspectives que les responsables et coordonnateurs de la  CIED se sont réunis, le samedi 22 mai 2021, à Cocody-Riviera.

Il ressort de ces assises que le bilan de la CIED est plus que satisfaisant au regard des enjeux et du déroulement des élections susmentionnées. L’organisation, avec l’appui du National Democratic Institute (NDI), a organisé plus de 200 rencontres entre les acteurs politiques au niveau national et régional et a procédé à la création de 23 antennes afin de favoriser le dialogue et la réconciliation entre les acteurs politiques au niveau local. Ces antennes qui, à en croire les coordonnateurs de la CIED, poursuivent toujours leurs activités, se réunissent régulièrement et s’impliquent dans la gestion des conflits politiques. Guiglo, Ouangolo, Duékoué et Sakassou sont entre autres localités où sont installées des antennes de la  CIED.

Toujours dans l’optique de la promotion du dialogue et de la tolérance, la  CIED a organisé 17 sessions de dialogue interpartis pour identifier les risques sociopolitiques dans chaque région et mettre en œuvre les recommandations issues des consultations. Cela passe par le renforcement de capacités de 40 membres sur le leadership, le management et la tolérance afin de mener à bien sa mission.

En outre, l’une des actions importantes de la CIED a été la production d’un film documentaire baptisé "Election zéro palabre" dans lequel les leaders nationaux s’engagent à la non-violence, la paix et la tolérance dans le cadre des élections de 2020-2021. Il faut ajouter à tout ceci, l’actualisation et l’adoption du code de bonne de conduite par les dirigeants politiques, des candidats indépendants aux législatives et des responsables locaux de partis politiques en présence de la Commission électorale indépendante (CEI) et de l’USAID. Lequel code a été vulgarisé dans les 23 localités avec l’appui de la CEI, du PNUD et de l’USAID. Notons également, au nombre des actions de la CIED, le lobbying mené auprès des partis politiques pour faire respecter le quota de 30% des femmes sur les listes de candidatures lors des élections législatives.

Tout ceci a donné, en termes de résultats concrets sur le terrain, la résolution de conflits latents dans les localités de Guiglo, Ouangolo et Sakassou. C’est pourquoi, forts de ses acquis, les responsables de la CIED entendent poursuivre et renforcer leur présence sur le terrain afin d’œuvrer à la tenue d’élections apaisées et transparentes en Côte d’Ivoire en vue des prochaines échéances électorales.

Sébastien A. 

Content created and supplied by: Sebastien_Levry (via Opera News )

côte ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires