Sign in
Download Opera News App

 

 

Gbagbo gagne en 4 mois ce qu'il a perdu en 10 ans de prison à la CPI

Laurent Gbagbo is back ! L'ancien chef d'État ivoirien est de retour sur la scène politique ivoirienne. C'est le moins qu'on puisse dire. Parti du pouvoir sur la pointe des pieds dans les conditions que l'on sait, beaucoup avaient parié que c'en était fini pour Laurent Gbagbo, tant les accusations portées contre lui et le ministre Charles Blé Goude paraissaient insurmontables aux yeux de tous. Mais après huit ans de détention préventive avec tout ce que cela implique comme souffrances physiques et morales, l'ancien dirigeant ivoirien est acquitté le 31 mars 2021 par la Chambre d'appel de la Cour pénale internationale.

Lavé de tous soupçons et de toutes les souillures, le président Laurent Gbagbo rentre triomphalement en Côte d'Ivoire le 17 juin 2021. Alors que ses adversaires politiques espéraient certainement le voir empêtrer dans la guéguerre contre Pascal Affi N'guessan pour le contrôle du Front populaire ivoirien, l'ancien pensionnaire de la prison de La Haye, au grand dam de ses pourfendeurs, opte plutôt pour la création d'un nouveau parti politique. Ainsi donc, depuis le 17 octobre dernier, le président Laurent Gbagbo est le tout nouveau premier président du Parti des Peuples Africains Côte d'Ivoire ( PPA-CI ).

Un instrument de lutte politique dont il avait besoin pour se repositionner sur l'échiquier politique national. Historien et redoutable homme politique, l'ancien chef d'État ivoirien était convaincu qu'il lui fallait impérativement un socle humain sur lequel s'adosser pour reprendre sa place dans le gotha politique ivoirien. C'est fait. Le président Laurent Gbagbo peut donc désormais discuter d'égal à égal avec les présidents Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara et les autres leaders de partis politiques ivoiriens.

Un scénario peu envisageable en novembre 2011 au moment de la déportation de Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale. Désormais solide leader du PPA-CI, l'ancien prisonnier de la CPI marche en ce moment sur l'eau. Il est coté en bourse comme disent les économistes. Car, en seulement quatre mois de présence en Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo s'est fait une nouvelle carapace, il a redonné espoir à ses nombreux partisans. Il leur a redonné le goût de la lutte et de la vie après un terrible moment de grande disette qui a duré plus de dix années.

Depuis quelques jours, les organes dirigeants du PPA-CI se mettent progressivement en place sous le regard bienveillant du président Laurent Gbagbo. Ses adversaires tentent malicieusement de l'affaiblir politiquement et financièrement en le privant de sa rente viagère et autres avantages que lui confèrent son Statut d'ancien président de la République de Côte d'Ivoire. Mais Laurent Gbagbo n'est pas du genre à pleurnicher sur son sort. Il avance. Et sait avancer.

On peut ne pas être de la même idéologie que l'ancien chef d'État ivoirien, on peut ne pas également aimer la couleur de ses cravates, mais l'honnêteté commande que l'on reconnaîsse à Laurent Gbagbo, sa force de caractère, son courage exceptionnel. Et sa capacité à venir à bout de ses adversaires chaque fois qu'on pense que tout est fini pour lui. La preuve est là. Toute faite. En seulement quatre mois de présence en Côte d'Ivoire, après dix années d'absence, Laurent Gbagbo est au sommet de son art, là où peu de personnes pariaient sur un hypothétique retour à la surface.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

charles blé goude cpi laurent gbagbo pascal affi n'guessan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires