Sign in
Download Opera News App

 

 

Gbagbo raconte comment il a vécu en direct au téléphone, la mort de Sangaré, depuis la CPI

L'ancien président Laurent Gbagbo était en visite à la résidence de son frère l'ex-ministre Sangaré Aboudramane, décédé en 2018. Il est venu officiellement présenter ses condoléances à la famille de son ami.

Au cours de la visite l'ex-président Laurent Gbagbo a raconté comment il a vécu m'annonce, le 3 novembre 2018 de la mort de son frère et ami Sangaré Aboudramane.

« Quand j’ai appris que Sangaré devrait être opéré, j’ai appelé le médecin qui le suivait, le Pr Gnagne. J’étais au téléphone avec lui et je lui ai demandé comment s’est passée l’opération et à quel niveau était le processus pour l’évacuation de Sangaré en Tunisie. J’étais au téléphone avec le Pr Gnagne quand quelqu’un est venu lui annoncer la mort de Sangaré. C’était vraiment dramatique (…) », indique-t-il.

Poursuivant l'ex-président Laurent Gbagbo atterré par la mort de son ami qu’il n’a pu honorer de son vivant pour avoir organisé les obsèques de sa mère lorsqu’il était en prison exprimé son regret. « Je suis heureux d’être en Côte d’Ivoire mais triste, mais Sangaré n’est pas là », s'exprime-t-il la mort dans l’âme.

 A cette rencontre étaient présents l’épouse de l'ex-compagnon de lutte, Sangaré Linda Délon, les filles de l’illustre disparu et la grande famille Sangaré.

Rappelons que Sangaré Aboudramane surnommé le gardien du temple du FPI

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires