Sign in
Download Opera News App

 

 

Mali / Sanctions : Oumou Sangaré "condamne ces décisions et invite tous les Chefs d'Etat de la CEDEAO"

Les rangs des anti-sanctions de la CEDEAO et de l'UEMOA contre le Mali grossit de jour en jour. En plus d'Alpha Blondy, la diva de la musique mandingue, Oumou Sangaré a pris fait et cause contre les lourdes sanctions des Chefs d'États de la sous-région. 

Dans une publication diffusée dans la nuit de ce mardi 11 janvier, Oumou Sangaré s'est insurgée contre les mesures de la CEDEAO qui bloquent et isolent son pays. L'ambassadrice de bonne volonté de la FAO depuis 2003 dénonce les éventuelles modifications effets des sanctions sur les populations. "Les décisions prises contre le Mali et les Maliens auront des conséquences terribles sur les populations, et surtout sur les plus vulnérables." souligne-t-elle. Le gel des avoirs du Mali et la fermeture des frontières auront certainement pour corollaire l'inflation si les choses restent en l'état. 

C'est donc à juste titre que la cantatrice du Wassoulou, en tant que mère prend position sans fioritures pour la fin de cette incompréhension dans la "Famille" CEDEAO et UEMOA. "Au nom des mamans maliennes, je condamne ces décisions et invite tous les Chefs d'Etat de la CEDEAO et de l'UEMOA de revenir sur ses sanctions." dénonce-t-elle. 

Voici l'intégration de la déclaration de Oumou Sangaré

Chers frères et sœurs de la CEDEAO et de l'UEMOA, moi Oumou Sangaré, je ne me mêle jamais de politique, ce n'est pas mon rôle mais aujourd’hui, nous sommes tous interpellés face aux décisions qui frappent gravement mon pays à savoir son blocage et son isolement total. 

Cette situation m'amène à me prononcer publiquement en tant qu'Artiste et Ambassadrice de la FAO, mais aussi parce que j'ai toujours défendu les démunis.

L'heure est GRAVE !

Les décisions prises contre le Mali et les maliens auront des conséquences terribles sur les populations, et surtout sur les plus vulnerables. 

La CEDEAO et L'UEMOA sont une même et grande famille. Une famille ne doit ni sanctionner, ni affamer ses membres mais les soutenir et les accompagner. Nous sommes au Mali, les populations souffrent et nous parlent. Donc, les conséquences des décisions prises par nos institutions sous régionales seront désastreuses.

Au nom des mamans maliennes, je condamne ces décisions et invite tous les Chefs d'Etat de la CEDEAO et de l'UEMOA de revenir sur ses sanctions.

Que la paix revienne au Mali et dans l’Afrique entière.

Je vous remercie.

Content created and supplied by: AlphaMourinho (via Opera News )

cedeao mali oumou sangaré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires