Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique : en mettant le Mali sous embargo, la CEDEAO viole une convention de l'ONU (Choguel Maïga)

Le Mali est sous les sanctions de la CEDEAO depuis le sommet extraordinaire du 09 janvier 2022 à Accra. Ces sanctions sont très mal acceptées par les autorités maliennes et la population toute entière.

C'est dans ce cadre que le Premier ministre Choguel Maïga dans un entretien accordé, samedi 15 janvier 2022, à la télévision nationale malienne ORTM. Au cours de cet entretien, le premier ministre s'est livré à un véritable cours d'histoire selon lefaso.net.

Il aussi fait un rappel. En effet, il dira que la CEDEAO a violé une convention de l’ONU ratifiée par le Mali en 1987 et qui concerne les pays sans littoral. Voici son intervention :

« Cette convention interdit l’embargo contre un pays sans littoral. La CEDEAO n’en a cure. On traite le Mali comme un moins que rien. On traite le Mali comme un moins que rien. Quel que soit le dirigeant qui sera à la tête du Mali, il y a des formes d’humiliation qu’on ne peut pas accepter qu’on impose à notre peuple ».

Au cours de ce même entretien, le premier ministre a fait savoir que le Mali portera plainte contre la CEDEAO et l'UEMOA. Une affaire qui n'a pas encore livré ses dernières péripéties.

Content created and supplied by: Yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires