Sign in
Download Opera News App

 

 

Création du PPA-CI, retrait du FPI : Gbagbo a-t-il des remords ? Ses confessions à France 24

48 heures après la clôture du congrès constitutif du Parti des Peuples Africains de Côte d’Ivoire (PPA-CI), l’entretien que son fondateur, l’ex chef d’état, Laurent Gbagbo a accordé ce Mardi 19 Octobre à la chaîne Française, France 24, a permis de sonder les contours circonstanciels de la création de cette nouvelle formation politique.

 

Les dés sont pipés, mais visiblement, ce n’est pas sans remords que Laurent Gbagbo a refermé la parenthèse du Front Populaire Ivoirien (FPI), parti qu’il a fondé dans la clandestinité en 1982. L’idée de la création d’un parti plus inclusif pour rassembler les forces de Gauche en Côte d’Ivoire, germait peut-être depuis longtemps, comme nous l’indique parfois, Alfred Guéméné, cadre du FPI.

 

Cependant, il semble que depuis son exil politico-judiciaire en Europe, Gbagbo envisageait probablement les choses autrement que de la manière dont il semble avoir été contraint de rompre les amarres avec un instrument politique, né des entrailles de sa fougue d'opposant contestataire. ‘’C’est toujours une déchirure quand on est obligé de recommencer. Mais, il le fallait. Parce qu’à mon retour, je ne reconnaissais plus le parti que nous avions fondé depuis 1982’’, admettait-t-il face au confrère de France 24.

 

Si le PPA-CI est né, explique son initiateur, c’est ‘’Parce qu’il fallait reprendre les mêmes idées pour les injecter dans un nouveau parti. Et c’est ce que nous avons fait ‘’.

 

Au crépuscule de sa carrière politique, Laurent Gbagbo dispose enfin d’un instrument de lutte taillé sur mesure selon sa vision, dont il pourra se servir, sans courir le risque d’être contesté, pour mettre en branle ce qui lui reste de ses perspectives politiques.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

FPI France Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires