Opera News

Opera News App Download

Présidentielle en CI/Exclu au PDCI mais retenu par le CC : KKB créé sa « rébellion » contre Bédié

Saint_Claver_Oula
2020-09-27 07:12:34

KKB, lors du dépôt de son dossier de candidature à la CEI

« Les temps ont changé. Voici un parti qui a plus de 70 ans de vie. On ne peut pas me dire qu’à plus de 70 ans de vie, le PDCI n’a formé qu’un seul d’entre nous capable de gérer la Côte d’Ivoire. C’est une insulte quand même au parti de Félix Houphouët-Boigny. » « Le jour où le PDCI aura une bonne direction, il va renaître (…) Aucun pas éclairé n’a été posé depuis le décès d’Houphouët-Boigny. »  « Messieurs Bédié et Ouattara se sont taillés une Constitution sur mesure sur le dos des Ivoiriens. Le temps est arrivé qu’ils l’appliquent. Si on avait laissé l’ancienne Constitution en l’état, on ne parlerait pas de Ouattara aujourd’hui puisqu’il a plus de 75 ans. Voilà où peuvent nous conduire les manipulations des textes. » « Chez nous, dans notre tradition, quand vous avez eu la chance de vivre 86 ans, au village, ce n’est pas vous qui allez à la chasse ni au champ. Vos enfants le font à votre place. C’est comme ça qu’on se rend digne de son père et dans la vie tout a une fin. ».

L’ex-président de la jeunesse du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) est tout feu flamme ces dernières semaines. Il ne se passe pas des sollicitations des médias ivoiriens et étrangers pour dévoiler sa nouvelle posture après s’être démarqué de la « discipline » de son parti. Mais surtout après que sa candidature à la présidentielle d’octobre 2020 a été retenue par le Conseil constitutionnel.

Kouadio Konan Bertin dit KKB, en plus d’avoir en face de lui un adversaire de poids, en la personne du président sortant Alassane Ouattara à qui il faut ravir le fauteuil présidentiel, se dresse de plus en plus contre Henri Konan Bédié. Celui qu’il a considéré comme son « père » après une brouille née de son refus de s’aligner derrière « l’appel de Daoukro » en 2015 au profit du deuxième mandat d’Alassane Ouattara. Et surtout le rejet de son dossier et le "braquage" de ses 20 millions Fcfa, selon ses propres termes, dans son parti à la dernière convention.

KKB (à g.) en compagnie du président Bédié

Si Laurent Gbagbo a eu son Guillaume Soro hier et qu’Alassane Ouattara a aussi son Guillaume Soro aujourd’hui, avec qui ils entretiennent une relation très tendue après avoir bénéficié d'une période de vache grasse, on pourrait dire qu’Henri Konan Bédié a aussi son KKB. A chaque leader politique, son talon d’Achille. Celui de Bédié se dit déterminé à aller à l’élection présidentielle avec Alassane Ouattara là où les autres candidats de l’opposition se regroupent pour empêcher, disent-ils, de légitimer une « forfaiture » du pouvoir en place. « La Côte d’Ivoire a besoin de paix. Je ne participe pas à ce qui divive la Côte d’Ivoire. Je ne cautionne pas ce genre d’aventure (…) Ce n’est pas parce que vous avez beaucoup de larmes dans les yeux que vous allez pleurnicher à chaque fois qu’un corbillard passe », prétexte KKB, en réponse à l’appel de « désobéissance civile » lancée par le chef de file de l’opposition, le président Henri Konan Bédié.  

Content created and supplied by: Saint_Claver_Oula (via Opera News )

Tags:      

Félix Houphouët-Boigny KKB Messieurs Bédié Ouattara PDCI
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires

VOUS AIMEREZ