Sign in
Download Opera News App

 

 

Pourquoi des élections sénatoriales partielles en moins de cinq ans

Depuis l'avènement de la troisième République, le Parlement ivoirien est désormais bicaméral. Ce bicamérisme se traduit par l'apparition du Sénat aux côtés de l'Assemblée nationale, déjà existante. L'institution sénatoriale, dirigée par l'ancien Premier ministre Jeannot Kouadio-Ahoussou, comporte 99 membres, dont 33 sont nommés par le Président de la République, et 66 élus au suffrage universel indirect par un collège électoral composé d'élus locaux et nationaux.

 En effet, l'élection sénatoriale s'est tenue le 24 mars 2018 a eu lieu dans les 33 régions de Côte d'Ivoire, 

Cependant, dans les régions des Grands-Ponts et du Kabadougou, les élus sont décédés. Quant à celles du Bounkani, du Gontougo et de la Nawa, les Sénateurs ont démissionné. D'où l'organisation dans lesdites régions d'élections sénatoriales partielles ce samedi 31 juillet 2021, dans les cinq (5) régions concernées.


Il faut signifier que la première élection a consacré la victoire du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) avec 50 Sénateurs, contre 16 indépendants. 

Content created and supplied by: Succèsplus (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires