Opera News

Opera News App Download

Crise du 3ème mandat : en désaccord avec Ouattara, Muhammadu Buhari tend-t-il la main à Soro?

RaoulMobio
2020-09-18 07:29:55

Depuis quelques temps, le chef de l’état Nigérian, Muhammadu Buhari, soutenu par certains de ses pairs de la sous-région d’Afrique de l’Ouest, multiplie les appels en faveur du principe de la limitation des mandats présidentiels. Cette posture hostile aux ambitions politiques des dirigeants Ivoirien et Guinéen, Alassane Ouattara et Alpha Condé, fait tout au moins, d’Abuja, l’un des épicentres de la fronde anti-3ème mandat dans la CEDEAO.

A Abidjan, les déclarations du Numéro 1 Nigérian, sont évidemment mal perçues, tant du côté des militants, que des dirigeants du parti au pouvoir, qui continuent de légitimer la candidature du président sortant Ivoirien, qu’ils disent conforme aux dispositions légales, contenues dans la constitution. C’est dans ce contexte tendu de crispation entre Abidjan et Abuja, que l’opposant Ivoirien, Guillaume Soro, se prépare à entamer une tournée auprès des chefs d’états d’Afrique de l’Ouest, qu’il devrait démarrer par le Nigéria.

L’information nous a d’ailleurs été confirmée par l’une de ses plus proches collaboratrices et avocate, Me Affoussiata Bamba, quelques heures après la clôture de la conférence de presse de son mentor, à l’Hôtel Bristol de Paris. Cette offensive diplomatique, annoncée 72 heures à peine, après le verdict du Conseil Constitutionnel sur la liste définitive des candidats, retenus pour la présidentielle d’Octobre 2020, pourrait en dire long sur la posture actuelle de l’homme fort d’Abuja.

Ouvertement opposé à la candidature de son homologue Ivoirien à un 3ème mandat, Muhammadu Buhari, en acceptant de recevoir l’ex premier ministre Ivoirien, pourrait, comme on l’espère déjà dans le camp Soro, se résoudre à constituer un soutien de poids pour les actions à venir, que l’opposition Ivoirienne, serait amenée à mettre en branle sur le plan diplomatique.

La position d’Abuja devrait aisément influencer celles d’autres états de la sous-région, dont un certain nombre ne cachent d’ailleurs pas, leur hostilité à l’idée d’un 3ème mandat. Outre le chef de l’état Nigérien, Mahamadou Issoufou, qui a clairement marqué son opposition à une modification de constitution ouvrant la voie à un 3ème mandat, le Numéro 1, Bissau-Guinéen, Umaro Sissoco Embalo, fait partie des principaux meneurs de la fronde anti-3ème mandat en Afrique de l’Ouest.

Et le candidat du RHDP ne devrait pas s’attendre non plus au soutien des autres dirigeants de la région. Parce que déjà, les présidents Ghanéens, Libérien et Sénégalais, cités comme des modèles de démocraties émergentes, se verraient mal être indexés pour leur soutien à un projet politique, contraire à la dynamique contre la prolongation indéfinie des mandats, amorcée le 19 Mai 2015, à Accra, au Ghana, sur proposition des ministres des affaires étrangères.

L’expédition d’Abuja devrait donc logiquement s’avérer fructueuse pour l’ancien chef du parlement Ivoirien, à en juger par le contexte déjà largement favorable.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Tags:      

Abuja Afrique de l'Ouest Alassane Ouattara Ivoirien Muhammadu Buhari
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires

VOUS AIMEREZ