Sign in
Download Opera News App

 

 

France-Afrique : le Mali et la Centrafrique tournent-ils le dos au système ?

Centrafrique, Mali et la France-Afrique, l’écart se creuse et tous les autres attendent de voir pour actionner des attitudes surprenantes à l’égard de cette France qui vit aux dépends de ses colonies.

La Centrafrique se considère comme un petit pays vivant aux crochés de ses voisins, le Cameroun et le Tchad, toutefois, elle dispose ressources minières naturelles qui lui permettent de tenir la route. Au regard de tous ces coups d’état insensés infligés à ce pays, en tout temps, le président actuel, Faustin-Archange Touadéra a pris ses responsabilités d’homme capable de protéger ses compatriotes contre le dictat français. Réalisant que sans la sécurité rien ne peut aboutir, il s’est ainsi abrité sous l’autorité du russe Poutine.

C’est vrai que la Russie ne connaît pas comment développer un pays, mais elle connaît les rouages de la guerre et est équipée fortement, et la France la craint. Là où on parle de la Russie, elle se met loin. Dans le conflit meurtrier et sanguinaire de la Syrie, c’est Poutine qui a rassuré le président Bachar qui a gagné cette guerre et vient d’être réélu encore président de son pays. Dans ce pays, l’ambassade de France dans la capitale a été mitraillée et pulvérisée, et c’est maintenant que la France négocie sa reconstruction pour revenir.

Militairement, la Russie fait partie des plus puissantes de la planète et donc, elle ne joue pas quand elle s’engage dans ce domaine et la France le sait. Donc depuis quelques mois, la France fait tout pour sombrer les voisins dans la politique centrafricaine, mais Poutine rassure et veille sur son grain.

Les centrafricains ont réussi quelque chose d’extraordinaire en chassant de leur sol l’armée française. Dans le silence de ses prières, le président Alpha Condé de la Guinée-Conakry négocie et n’est pas loin d’obtenir ce précieux sésame sécuritaire russe. Ils ont failli profiter des élections présidentielles pour semer la chienlit en Guinée mais grâce à la présence de l’armée russe, ils ont laissé faire et pour le moment il y a une accalmie.

Mali

Ce pays bave à cause de l’exploitation de ses ressources naturelles qu’on pille et on lui faire croire que les terroristes et des djihadistes ont paradé toute la zone. La France ne veut pas partager encore moins, quand les maliens se rapprochent, on les tue par centaines. Comme ce peuple n’a rien d’autre que ses propres forces, les militaires veillent sur ce chaos voulu et imposé à leur peuple.

Courageux et braves, ils ont compris l’enjeu et ont décidé de prendre leur destin en main et voilà que la CEDEAO qui est née pour condamner sans rien proposer en retour, s’en mêle. Poutine à la suite de la journée Russie-Afrique, n’a pas tari d’éloges à l’égard de tous ces pays africains qui vont commencer par la sécurité avant d’attaquer les autres aspects de leur ligotage : la diplomatie, la monnaie, et autres.

Aujourd’hui, le sommeil des gérants de la France-Afrique est blanchi, mais il le sera encore si les grands pays comme le Cameroun, la Côte d’Ivoire s’y mettent. L’Afrique se réveille et sa jeunesse se brave contre toutes les intimidations.

En Centrafrique, ils ont tenté d’actionner une guerre tribale mais ça n’a pas marché. Le président Faustin-Archange Touadéra a tout fait pour éviter cet embrasement ethnique et maintenant, c’est au Mali ils sont arrivés pour intimer l’ordre aux maliens de fermer les yeux et la bouche sur l’exploitation abusive de leurs richesses minières. C’est la fin de la récréation et le choses vont évoluer. Il appartient aux ressortissants de ces pays d’être vigilants surtout aux gradés de l’armée de ne pas tomber sous le charme de la corruption pour remplacer les humiliés et semer la zizanie.

                                                      Joël ETTIEN

Content created and supplied by: BusinessActuality (via Opera News )

centrafrique france-afrique mali russie tchad

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires