Sign in
Download Opera News App

 

 

Centrafrique : le soutien militaire de la Russie va "s'élargir d'avantage"

Centrafrique : Le soutien militaire de la Russie va "s'élargir d'avantage".

Face à la guerre imposée par la coalition rebelle du CPC, de la Seleka au pouvoir de Faustin-Archange Touadéra, la Centrafrique tente toujours de trouver les voies et moyens pour ramener la paix et la stabilité.

Valeri Zakharov, le conseiller du président de la république sur le volet sécuritaire, a au cour d'un entretien exclusif accordé à Sputnik affirmé que le territoire Centrafricain sera sous le contrôle gouvernementale d'ici peu avec le renforcement du soutien militaire Russe.

"Le FACA ( Forces Armées Centrafricaines ) a dû affronter des forces supérieures de rebelles et de mercenaires à Boali, Bouar, Grimari, Bongassa et d'autres localités. Les instructeurs russes sont toujours aux côtés des unités FACA (...) le FACA a pu lancer une contre-offensive active. En moins d'un mois le couloir de transport reliant la RCA et le Cameroun a été repris, et à l'intérieur du pays les rebelles ont été chassés de la ville de Bambari", a indiqué le conseiller Russe avant d'ajouter que :

"Les citoyens exigent de mener la guerre contre les rebelles jusqu'au bout et de ne pas entamer de négociations avec eux. C'est très important pour le président et le gouvernement", a-t-il martelé et promet conquérir les jours à venir l'ensemble du territoire afin de repositionner le pays sur la voie du développement.

"Je suis convaincu que la Russie et la RCA ont de nombreuses opportunités de coopération dans les domaines culturels, humanitaires et économiques. Les habitants de la RCA sont très reconnaissants à la Russie et s'intéressent à la coopération".a fait savoir le conseiller Russe quant on sait que le Samedi dernier plus de 3000 manifestants étaient réunis à Bangui en guise de reconnaissance à la Russie pour ses efforts de Paix.

"En quelques mois notre armée, appuyée par la Russie et le Rwanda, a fait ce que la MINUSCA n'a pas pu faire en huit ans, (...) vivent la Russie et le Rwanda". Et "Non au dialogue avec les terroristes de la Coalition des Patriotes pour le Changement". ont-ils brandi sur les pancartes dans la capitale Centrafricaine.

Content created and supplied by: L'éléphant (via Opera News )

cameroun centrafrique rca russie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires